Koh Phangan

Connue principalement pour ses Full Moon Party, Koh Phangan attire les touristes en quête de fêtes et de plages paradisiaques.

Mais Koh Phangan, c’est surtout une nature verdoyante, de magnifiques couchers de soleil et une communauté d’expatriés hippie qui donnent à cette île une énergie si particulière et un certain pouvoir spirituel.

Si je ne conseille pas forcément de s’arrêter chez sa voisine, Koh Samui, j’ai été subjuguée par la beauté et l’ambiance unique de Koh Phangan et je ne peux que te recommander fortement d’y faire un tour !

Vue sur la plage d’Haad Than Sadet, à l’ouest de l’île

ARRIVER À KOH PHANGAN

DEPUIS SURAT THANI

L’avantage avec l’aéroport de Surat Thani, c’est qu’il est extrêmement bien relié avec les principaux aéroports thaïlandais, offrant quotidiennement des vols directs et depuis Bangkok et Chiang Mai notamment.
Une fois sur place, il existe un package bus + ferry pour rejoindre Koh Phangan. Peu importe la compagnie que tu choisis, la prestation proposée est la même, et les compagnies travaillent d’ailleurs ensemble.
Tu peux réserver en avance sur 12Go.Asia, ou acheter un ticket directement à ton arrivée à l’aéroport.

Package Ferry + Bus 500 bahts par personne (14€)

ATTENTION : Il faut compter entre 1h30 et 2h pour rejoindre le port de Donsak d’où partent les ferries.

DEPUIS KOH SAMUI

Si tu atterris à l’aéroport de Koh Samui, tu as le choix entre plusieurs embarcadères de départ (Nathon Pier, Bangrak Pier, Lipa Loi). Quoi qu’il en soit, les prix et durées sont plus ou moins les mêmes.
– En ferry – Trajet 1h30 – 200 bahts
– En speed boat – Trajet 20 min – 300 bahts

Quel que soit l’embarcadère et la compagnie que tu choisis, tu arriveras à Thong Sala, à l’ouest de l’île de Koh Phangan.

LES QUARTIERS DE L’ÎLE

La plupart des centres d’intérêts de l’île de Koh Phangan se trouve à l’ouest. La côte est est plus sauvage et plus difficilement accessible, mais pas dénuée d’intérêt si tu aimes les endroits calmes et que tu as une âme de Robinson Crusoé.
Petit coup d’oeil sur les différents quartiers:

HAAD RIN

Située au sud ouest de l’île, Haad Rien est bien connue des voyageurs en quête de divertissement. C’est en effet sur cette plage qu’on lieu les fameuses Full Moon Party, (soirées qui consistent plus à s’alcooliser et se droguer toute la nuit, plutôt qu’à célébrer la pleine lune).
Évite donc ce côté si tu cherches du calme et de l’authenticité. Néanmoins si tu budget est serré ou si tu cherches une vie nocturne développée, tu trouveras ton bonheur à Haad Rien.
De nombreux hostels à des prix défiants toute concurrence.

BAAN TAI

C’est dans ce quartier que j’ai passé deux mois lors de mon séjour à Koh Phangan. Situé entre Haad Rin et Thong Sala, Baan Tai attire pas mal de touristes et conserve à la fois un caractère local très appréciable.
De très jolies plages avec vue sur Koh Samui.
Tu y trouveras un bon choix d’hôtel et de guest houses à prix très raisonnable et il y a même un petit monastère, Wat Pho, qui abrite un Tamarin de 200 ans.

Plage de Baan Tai
THONG SALA

C’est la « plus grande ville » de l’île si on peut dire ça comme ça. Thong Sala est connue pour son embarcadère (unique point d’entrée et de sortie de Koh Phangan) et sa vie nocturne.
Si tu es jeune et que tu aimes la fête et rencontrer du monde, je pense personnellement que Thong Sala est une alternative à Haad Rin. Les établissements bon marché sont très appréciés des backpackers et grâce à ses marchés et ses restaurants de rue, Thong Sala conserve un côté authentique et local.
En revanche si c’est la plage que tu recherches, Thong Sala n’est pas la destination la plus adaptée.

SRI THANU

Un peu plus au nord de Thong Sala est toujours sur la côte est, Sri Thanu est le quartier hippie par excellence. L’endroit regorge d’établissements proposant yoga, méditation, danse et ateliers en tout genre.
C’est également ici que tu trouveras une chouette selection de restaurants et cafés organiques et vegan, et également de jolies plages.

LE NORD – de Salad Beach à Chaloklum

Si tu aimes la plage, la nature et la tranquillité, c’est vers le Nord que tu dois te tourner sans hésiter !
Les plages sont sublimes et la nature luxuriante. Même les hotels et resort ont su trouver leur place dans le décors discrètement, en s’adaptant à l’environnement.
Une vraie bouffée d’air frais, beaucoup plus calme que les autres quartiers.

Mae Haad Beach, dans le Nord de l’île

À FAIRE

LES PLAGES

Koh Phangan a l’avantage d’avoir des plages de toute taille et ayant chacune son caractère unique.
Voici mon petit top personnel :

CHALOKLUM BEACH

Chalolkum est un village de pécheurs qui, en plus de son ambiance paisible, possède une plage absolument magnifique ! Pour s’y rendre, c’est dans le Nord de Koh Phangan qu’il faut aller et crois-moi, l’endroit vaut le détour ! Facilement accessible, restaurants de plages et massages.

MALIBU BEACH

Cette plage est de très loin ma préférée ! Son sable blanc est le plus doux et le plus fin que j’ai pu voir en Thaïlande jusqu’à maintenant. Située au Nord de l’île, Malibu beach est très facilement accessible et offre également une vue splendide sur son village de pécheurs et les montagnes juste en face.
Attention cependant, si Malibu beach n’est pas très grande, elle manque cruellement de points d’ombres… la casquette est donc de rigueur !
La plage est également réputée pour les amateurs de wake board.

Malibu Beach
SECRET BEACH ET ZEN BEACH

Ces deux plages se situent à proximité l’une de l’autre, dans le quartier de Sri Thanu. Elles sont particulièrement adaptées à la baignade, sans rocher et avec une marée basse qui n’est jamais trop conséquente.
Les plages situées dans cette zone offrent une vue sur l’île de Koh Tao et des couchers de soleil à couper de souffle ! Lorsque le soleil commence à se baisser, l’ambiance de Zen Beach se transforme doucement, et les expats s’y retrouve pour jouer de la musique, vendre des patisseries faites maison ou tout simplement admirer le spectacle.

Zen Beach
MAE HAAD BEACH

Au nord de l’île, Mae Haad Beach est une plage à ne pas manquer. En effet, elle est reliée à la minuscule île de Koh Ma par un banc de sable blanc digne d’une carte postale.
L’eau n’est pas la plus adaptée à la baignade à cause de la marée (en juillet et août en tout cas) mais la beauté de l’endroit vaut bien d’y passer une journée.

Koh Ma
DU YOGA ET DE LA MÉDITATION

Koh Phangan possède une importante communauté d’expatriés au mode de vie hippie, et de nombreux centres de yoga et de méditation en tout genre s’y sont développés.
C’est donc un endroit parfait pour s’initier à la pratique ou bien la développer.
Tu trouveras des flyers et des affiches partout dans les cafés et boutiques, proposant stages et cours de yoga, musique et retraites spirituelles en tout genre.

ATTENTION : comme tout endroit développé dans le tourisme du bien être et du spirituel, tu dois garder à l’esprit qu’il y a de tout.
Les professeurs et les centres sont nombreux mais tous ne sont pas de qualité, d’où l’importance de se montrer vigilant.

Shala de yoga en pleine nature au centre Pyramid

Pour ma part, j’ai pris quelques cours de différents yoga à Orion Healing Center.
Cet établissement situé en bord de mer offre des cures detox de plusieurs semaines ainsi que différents cours et ateliers que tu peux suivre à la fréquence de ton choix, sans besoin de réserver ou de t’inscrire.
Les prix sont tout à fait correctes et la shala avec vue sur la mer rend l’expérience vraiment agréable.

Note: je n’ai pas dormi sur place ou participé au programme détox, j’ai seulement suivi des cours de façon ponctuelle que j’ai trouvé satisfaisants.

Orion Healing Center est situé sur une petite plage très paisible
ADMIRER LES COUCHER DE SOLEIL
ZEN BEACH

La plage en elle-même vaut déjà le détour, mais l’ambiance qui s’installe au moment du coucher de soleil est tout simplement incroyable. Les expats et les touristes viennent s’installer sur le sable et profitent patiemment du spectacle en sirotant un cocktail ou un grattant sur leur guitare.
Le soleil quant à lui tombe dans la mer avec la petite île de Koh Tao en toile de fond.
Une vraie carte postale.

BLUERAMA

Bluerama est un resort situé non pas en bord de mer mais un peu plus en hauteur, offrant une vue spectaculaire depuis sa terrasse et sa piscine à débordement.
Même si tu n’es pas client de l’hôtel, je te conseille fortement de venir admirer le coucher de soleil depuis ce point de vue exceptionnel. Ambiance festive, musique live et très bons cocktails.

Credit photo: Trip Advisor
APICHADA

Coup de coeur !

Ce bar restaurant est tout simplement incroyable. Idéalement situé offrant une vue panoramique sur l’île, Apichada est l’endroit idéal pour admirer le coucher du soleil. Les couleurs sont juste phénoménales.
L’endroit est cosy et confortable avec sa grande terrasse toute en bois et ses coussins posés à même le sol. Musique live Indy certains soirs à partir de 17h.
Mon spot favori de l’île.

L’un des plus beau coucher de soleil que j’ai vu
LES CAFÉS ET RESTAURANTS VEGAN DE L’ÎLE

Koh Phangan étant réputée pour sa communauté hippie et son côté écolo, l’île est un paradis pour les végétariens et vegan (et aussi pour les autres!).
Pour en savoir plus sur les meilleurs restaurants et cafés, c’est par ici : Koh Phangan – Mes bonnes adresses

KOH PHANGAN EN BREF

OÙ DORMIR ?

J’ai passé deux mois au Cheeva Beach Resort à Baan Tai et je ne peux que recommander cette adresse.
Seulement quelques bungalows, avec une terrasse privative pour chacun d’eux, à quelques pas de la plage, le Cheeva Beach Resort est parfait en terme de confort et son rapport qualité/prix est imbattable.
Piscine et restaurant sur place.

Cheeva Beach Resort

Note: le tarif que j’ai payé prend en compte la durée de mon séjour et la période particulièrement calme (été 2020) et n’est donc pas représentatif.
En « temps normal« , compte 20€ par nuit, sans petit déjeuner.

OÙ MANGER ?
  • La food court et le Pantip Market
    La meilleure street food et les prix les plus bas.
    Tous les deux sont situés à Thong Sala.
  • The Zen
    Restaurant japonais tenu par Nobu San, japonais installé sur l’île depuis plus de trente ans !
    Je crois n’avoir jamais mangé d’aussi bons sushis !
  • Basilico
    Tout simplement la meilleure pizza de l’île !

Tu trouveras également un top de mes meilleures adresses en cliquant ici.

OÙ BOIRE UN VERRE ?

Apichada
Pour son ambiance décontractée et son point de vue époustouflant.

SE DÉPLACER

Si tu souhaites visiter l’île, il te faut absolument un scooter. Tu peux en louer facilement et absolument partout.
Le plus pratique est de le louer directement en arrivant à l’embarcadère. À cent mètres, tu trouveras deux agences de location, Kate Jeep & Bike et Adam Big Bike qui sont juste à côté l’une de l’autre.
J’ai testé les deux personnellement et je les recommande les yeux fermés, ils sont tous les deux arrangeants et très sympathiques.
Le prix annoncé est de 250 bahts par jour (comme partout ailleurs) mais cela est bien entendu négociable, surtout si tu restes plusieurs semaines.


Alors, prêt(e) à partir pour cette île merveilleuse ?

Koh Samui

Koh Samui est la deuxième plus grande île de Thaïlande, après Phuket. Très appréciée par les touristes, Koh Samui est également un bon point de départ pour les îles voisines, Koh Phangan et Koh Tao.

ARRIVER À KOH SAMUI

EN AVION

À l’aéroport international de Koh Samui. C’est le moyen le plus pratique et le plus rapide mais c’est loin d’être bon marché. L’aéroport appartient à la compagnie Bangkok Airways, qui est donc la seule à assurer des liaisons sur l’île et les prix s’en ressentent.
Vols quotidiens depuis Bangkok.

EN FERRY OU SPEED BOAT

Depuis le port de Donsak à Surat Thani. La liaison se fait en 20 minutes à peine en speed boat ! En Ferry il faut compter entre 1h et 1h30.
La plupart des compagnies proposent un package transfert en bus depuis l’aéroport de Surat Thani + Ferry (ou speed boat) pour moins de 15€ par personne.
C’est très pratique lorsqu’on sait que l’aéroport de Surat Thani se trouve à 1h30 du port de Donsak !

Transfert également disponible depuis Bangkok en bus de nuit + bateau. Compte une trentaine d’euros et 14h de trajet.

Pour réserver, tu peux utiliser https://www.ferrysamui.com mais le mieux, si tu peux, est d’acheter ton billet directement au guichet, il sera moins cher.

À FAIRE À KOH SAMUI

LES PLAGES

Evidemment, lors d’un séjour sur une île, l’activité principale consiste à se détendre sur la plage. L’île de Koh Samui est très touristique, autant le reconnaitre, et si c’est le calme et la nature que tu recherches, je te conseille plutôt de te rendre à côté sur l’île de Koh Phangan.

CHAWENG BEACH

C’est la plage la plus connue et donc la plus bondée. Les infrastructures qui entourent la plage sont clairement dédiées aux touristes occidentaux et la plage en elle-même n’est pas exceptionnelle. C’est surtout un endroit pour faire la fête le soir.

LAMAI BEACH

Plus calme que celle de Chaweng, Lamai beach offre un cadre agréable et une eau turquoise, tout en restant proche de la ville et facilement accessible. Un bon compromis.

CORAL COVE BAY

C’est en réalité une crique de sable blanc, délimitée par des rochers. Plus petite et calme que la plupart des plages de Koh Samui, Coral Cove offre une eau clair et une ambiance des plus romantique. Facilement accessible entre Chaweng et Lamai.

SILVER BEACH

Egalement appelée Thongtakiang Beach. Cette plage est juste à côté de Coral Cove et est également enclavée dans une baie. Elle n’est pas encore très connue des touristes (ce qui ne saurait tarder), c’est donc le moment de profiter de sa quiétude et de sa beauté. Le Thongtakian Hotel, dont je parle un peu plus loin propose des chambres et bungalows à prix raisonnables et se situe sur cette plage.

Silver Beach
LES TEMPLES
WAT PHRA YAI

Plus connu sous le nom de Big Bouddha Temple, le Wat Phra Yai est un temple bouddhiste situé sur la toute petite île de Ko Phan, reliée à Koh Samui par une chaussée, accessible à pieds. Il abrite un grand Bouddha doré de 12 mètres de haut.
Si tu arrives à Koh Samui par avion, tu as d’ailleurs des chances d’apercevoir ce Bouddha depuis ton hublot !
Entrée gratuite – Ouvert tous les jours de 7h à 18h.

WAT PLAI LAEM

A quelques mètres de Wat Phra Yai, ce temple entouré d’un étang est à mon sens plus joli et paisible que son voisin. On y trouve une immense statue de Guanyin (déesse de la Miséricorde). Guanyin est également associée à la compassion et à la fertilité et c’est un des rares Bodhisattva à être représenté au féminin.
Entrée gratuite – Ouvert tous les jours de 8h à 18h.

KOH SAMUI EN BREF

OÙ DORMIR ?

Thongtakian Hotel.
Accès direct sur la plage du même nom (également appelée Silver Beach). Tu as le choix entre une chambre ou un bungalow avec terrasse privé. La décoration est un peu vieillote mais la propreté est irréprochable. Jolie piscine. Le restaurant de l’hôtel est un peu cher.
Bungalow 18€ la nuit – sans petit déjeuner

OÙ MANGER ?
  • Maitai, à 200 mètres à gauche du Thongtakian hôtel
    Restaurant familial proposant une délicieuse cuisine Thaï à des prix défiants toute concurrence.
  • The Wild Tribe Superfood Cafe
    Restaurant végétarien qui fait partie du Natural Detox Resort. Nourriture excellente et saine. C’était ma cantine lors de mon séjour à Koh Samui.

Paï, village bohème

Aujourd’hui, je t’emmène à Paï, un charmant village du le Nord de la Thaïlande situé dans la Province de Mae Hong Song. Pour un weekend loin de la ville de Chiang Mai ou pour quelques jours de détente, Paï est un endroit parfait pour se ressourcer. Sa nature environnante et son calme invitent à la méditation et au lâcher prise.

ARRIVER À PAÏ

Beaucoup de voyageurs se rendent à Paï en moto ou scooter, sac sur le dos. Je pense considérer cette option pour un prochain séjour à Paï, mais une première fois, je l’ai joué plus sage et ai opté pour le bus.

BUS DEPUIS CHIANG MAI : très facile, plusieurs trajets par jour – durée 3h30 – tarif 200 bahts (soit 5€).
Attention à la route qui est très sinueuse – Plus de 700 virages ! Je n’ai pas le mal des transports d’habitude mais là, crois-moi j’étais heureuse d’arriver !

Conseil : demande un siège à la fenêtre lors de ta réservation, et prévois un médicament contre le mal des transports au cas où.

Pour se déplacer dans le village, rien de plus simple. Tu trouveras de nombreuses agences de locations de scooter. Compte 150 bahts par jour (4€), et moins si tu le loues pour plusieurs jours.

LE VILLAGE DE PAÏ

Paï se trouve dans une région rurale et montagneuse, entouré par une nature verdoyante. Il y règne une douce ambiance bohème, une sorte de zenitude flotte dans l’air.

Ce qui m’a réellement marqué lors de mon séjour à Paï, c’est son côté multi ethnique. Ici, les religions se côtoient et s’entrecroisent. Je n’ai pas senti de prédominance bouddhiste comme à Chiang Mai pas exemple. Au contraire, j’ai remarqué une importante communauté chrétienne et musulmane, et ce joyeux mélange donne à Paï son aspect culturel unique.

QUE FAIRE À PAÏ

Que tu sois là pour quelques jours de détente ou pour un cours passage où tu as prévu d’explorer les environs, ici c’est chacun son rythme. Pour ma part, j’aurais pu passer des semaines à chiller dans les cafés du village, un bon livre à la main, à profiter de l’atmosphère relax du village.

Voici quelques activités que tu peux faire si tu prévois de visiter Paï :

PAÏ CANYON

Très prisé des randonneurs et des amoureux de la nature, le Canyon de Paï offre une vue panoramique sur les alentours. L’accès est complètement gratuit et tu peux y accéder par différents chemins, plus ou moins étroits, selon ton goût de l’aventure.
Tu trouveras plusieurs plateformes d’observation, et les paysages sont vraiment impressionnants.

WAT PHRA THAT MAE YEN

Ce temple sur la colline est bien connu à Paï, plus pour la vue grandiose qu’il offre sur la ville que pour le temple lui-même. Pour t’y rendre, il te faudra gravir 353 marches en haut desquelles se trouve le White Big Bouddha, immense statue visible dans la montagne depuis le village.

Source: Travel Triangle
LE MARCHÉ NOCTURNE

J’ai tout simplement adoré ce marché et son aura si particulière. Les touristes et les locaux se mélangent et se retrouvent, pour déguster les tartines thaïlandaises et autres spécialités locales, et flâner à travers les stands d’artisanat et de bijoux.

Paï est réellement un village d’artistes, de créateurs. Les bars proposent de la musique live ou une vue paisible sur le lac, et les stands de street food sont tous plus alléchants les uns que les autres. Un passage au marché nocturne (qui commence en réalité dès l’après-midi) est obligatoire, ne serait -ce que pour goûter la nourriture phénoménale !

MON SÉJOUR DANS UNE TENTE

Lors de mon court passage à Paï (seulement trois nuits), j’ai décidé de tenter une nouvelle expérience et de dormir dans une tente. Tu l’auras compris, je ne suis pas une pro du camping et la seule fois où j’ai passé une nuit dans une tente remonte à plusieurs années déjà.

Néanmoins, j’ai déniché un endroit atypique, récemment ouvert, qui m’a donné envie de renouveler la chose.

PAÏ LAMUN VALLEY est un établissement situé à 4km du centre, qui propose des logements en tente avec salle de bain commune ou en maisonnette individuelle.

On ne va pas se mentir, c’est une tente grand luxe ! Avec climatisation, lumière, véritable matelas et même miroir au sol et petite table d’appoint. La salle de bain commune est d’une propreté exemplaire et tout l’établissement est décoré avec goût et simplicité.

Le Paï Lamun Valley possède un restaurant et une très belle piscine, ainsi qu’un potager d’où proviennent les fruits et légumes qui sont cuisinés aux clients. Il est situé en pleine nature, certes un peu loin du village, mais être entourée de verdure pendant quelques jours m’a fait un bien fou.

Le personnel est tout simplement merveilleux de gentillesse. Je suis arrivée à l’établissement assez tard le soir, sans avoir diné. L’endroit étant relativement isolé, je me résignais à dormir le ventre vide, mais la dame qui m’a accueilli m’a cuisiné un délicieux plat de pâtes, une attention vraiment touchante.

Les petits déjeuners sont extraordinaires, tout est fait maison, et organique, un régal pour les papilles et pour la santé.

Note : Je ne le savais pas lors de ma réservation et cela ne m’a absolument pas dérangé pendant mon séjour, mais je le précise tout de même: Paï Lamun Valley est tenu par des thaïlandais catholiques, et cela implique que l’établissement ne vend pas d’alcool, et que le personnel ne travaille pas le dimanche.

L’endroit étant très récent, je crois qu’ils n’ont pas encore de site internet, mais tu peux réserver sur Booking.com ou Agoda.
Prix : 20€ la nuit en tente avec petit déjeuner – un peu plus cher pour une chambre avec salle de bain privative.

Chiang Mai, la rose du Nord

Située à 800 km au Nord de Bangkok, Chiang Mai est la 6ème plus grande ville de Thaïlande et la destination la plus touristique du nord du pays.

UNE VILLE À PART

On la surnomme la rose du Nord ou encore la ville aux 300 temples. Bien plus paisible et accueillante que Bangkok, Chiang Mai est une ville moderne et très développée.

Il règne à Chiang Mai une ambiance singulière, un petit je ne sais quoi qui flotte dans l’air et qui donne envie de rester. C’est sûrement pour ça que j’y vis depuis quelques mois, et je ne l’en lasse pas. Et visiblement, je ne suis pas la seule à apprécier cette ville. Chiang Mai est en effet une des destinations préférées des expatriés et des nomades digitales.

Je dois reconnaitre que la qualité de vie que l’on trouve à Chiang Mai est exceptionnelle. Les habitants y sont beaucoup plus accueillants et patients que dans le Sud du pays, et même si le traffic est important à certains moments de la journée, je n’ai pas entendu un seul Klaxon en six mois !
Autre point très appréciable ici, c’est la propreté indéniable! Je crois n’avoir jamais vu une ville aussi propre et bien entretenue. Et puis, on trouve des temples à tous les coins de rue, et ça pour moi, c’est un vrai petit paradis.

Chiang Mai est une ville qui a du style, son propre style. Un mélange de tradition et de modernité auquel on ajoute un zeste de bobo-attitude et une forte tendance à l’écologie.

QUE FAIRE À CHIANG MAI

LES TEMPLES

Ils sont nombreux et tous plus beaux les uns que les autres. La plupart sont situés en centre ville, ce qui les rends accessibles à pieds.
Y aller le weekend ou pendant les jours fériés permet une immersion dans la vie locale thaïlandaise, on se joint aux habitants qui viennent prier ou déposer fleurs et bougies en guise d’offrande.

Voici quelques uns de mes préférés (liste très raccourcie):

WAT CHEDI LUANG – J’adore ce temple situé dans le centre historique de la ville. En plus d’abriter un magnifique temple et des ruines absolument incroyable, l’endroit accueille également l’université bouddhiste de Mahamakut. On se promène donc parmi les jeunes moines qui étudient le bouddhisme.

WAT PHAN TAO – Juste à côté. Joli temple tout en bois, magnifiquement décoré à l’intérieur. Il est moins impressionnant que son voisin car beaucoup plus petit mais je trouve qu’il en dégage une énergie mystique assez forte.

WAT LOK MOLEE – Situé à proximité des douves, ce joli temple est celui dans lequel je me rend le plus souvent, car proche de chez moi. J’ai eu la chance d’assister à de magnifiques cérémonies et aux prières quotidiennes des moines. Des moments tout simplement magiques.

LE SHOPPING

Chiang Mai est l’endroit idéal pour refaire ta garde robe ou acheter des souvenirs originaux et de bonne qualité. La ville est très connue pour son artisanat et son style Lanna inégalable.
Vêtements bio 100% cotons, lampes en papier, sacs en jute, objets de décoration ou de beauté, Chiang Mai est un vrai paradis pour les accros du shopping. Entre magasins, marchés en tout genre ou encore friperie, je t’en dis plus ici Mes bonnes adresses à Chiang Mai

LES CAFÉS

Je comprends pourquoi les nomades digitales aiment autant Chiang Mai. Quoi de plus agréable que de travailler dans un café en plein centre ville, caché dans un écrin de verdure ? Pour découvrir mes cafés préférés, c’est par ici Les Cafés de Chiang Mai: mon top 10

Ember Café, dans le quartier de Nimman
LES ÉCOLES

Et pourquoi ne pas profiter du temps passé en Thaïlande pour apprendre quelque chose de nouveau ? Chiang Mai est l’endroit idéal si tu souhaites élargir tes facultés.

Apprendre la langue

Que tu souhaites passer un petit moment en Thaïlande, ou simplement profiter de ton séjour pour apprendre quelques mots et pouvoir communiquer avec les locaux, Chiang Mai offre un large choix d’écoles et de cours particuliers pour apprendre le Thaï.

Personnellement, j’étudie avec l’école TLS https://tslchiangmai.com , qui propose des programmes de 3, 6 et 12 mois.

Apprendre le massage Thaï

Chiang Mai est LA ville où étudient les meilleurs praticiens de massage Thaï. Même si tu ne comptes pas en faire ton métier, la plupart des écoles proposent des cours d’initiation au massage thaï, de seulement quelques heures pour te donner les bases.

La plus réputée et reconnue (et donc pas la moins chère) est l’International Training Massage School http://www.itmthaimassage.com qui propose tout un panel de formations dispensées en anglais.
Pour une expérience encore plus authentique, tu peux choisir d’étudier au Old Médecine Hospital http://thaimassageschool.ac.th/about/

Pour ma part, j’ai suivi une petite formation de 3h de massage Tête & Épaules avec Sabai De Ka Massage School https://massage-chiangmai.com. Pour 50€, j’ai eu droit à un cours en anglais avec enseignement et pratique, un manuel avec l’enchaînement des mouvements et un certificat.
La prochaine étape, ce sera bien sûr le massage Thaï !

Sabai de Ka Massage School
Apprendre la cuisine

La cuisine du Nord de la Thaïlande est particulièrement savoureuse puisqu’elle est nourrie d’influences birmane, laotienne et chinoise. Un très large choix donc (même pour les végétariens) et un pur régal pour les papilles.
Même s’il est particulièrement facile de se nourrir bien et pas cher sans cuisiner, ce serait quand même sympa de rentrer à la maison en sachant préparer un délicieux Pad Thaï ou curry Lana.

Photo by Cuisineo
Apprendre le Muay Thaï

C’est juste le nom local de la boxe thaïlandaise. Quoi de mieux que se trouver sur place pour s’y mettre ? En cours ou carrément en école, le Muay Thaï est le sport local de Thaïlande. J’en ai pris un cours, et laisse-moi te dire qu’il vaut mieux avoir du souffle et de l’endurance !

CHIANG MAI EN BREF

OÙ DORMIR ?

Je vis dans une maison et je ne peux malheureusement pas te recommander d’hôtel ou de Guest house à Chiang Mai. Néanmoins, j’ai eu de très bons échos concernant la Mandala House et Isty Hotel.

OÙ MANGER ?

N’importe où dans la rue, les stands ambulants proposent souvent la meilleur des nourritures.
Pour une pause avec la nourriture locale, le restaurant Rad Rabbit propose un choix de pizzas, pâtes et salade complètement Vegan, et c’est tout simplement délicieux.

Petit point sur les MSG : En Thaïlande, l’utilisation du glutamate est répandu dans la cuisine. Il s’agit d’un exhausteur de goût (également présent dans certains produits en Europe), qui, s’il n’est pas foncièrement dangereux pour la santé, n’a rien de naturel et agit sur le cerveau un peu comme une drogue. En gros, plus on en consomme, plus on a faim !
Heureusement, de plus en plus d’endroits se font un point d’honneur à ne pas l’utiliser. Et si tu as un doute, demande simplement à ce que ton plat soit cuisiner sans MSG.

OU BOIRE UN VERRE ?

A l’Oasis Garden Rooftop – Super petit bar situé en plein centre sur le toit d’un immeuble. Une décoration cosy et de très bons cocktails. Parfait pour regarder le coucher du soleil en sirotant un mojito.

Ayutthaya

Située à 80km au Nord de Bangkok, la cité d’Ayutthaya est aujourd’hui, avec Sukhotai le site archéologique et religieux le plus important le Thaïlande.

UN PEU D’HISTOIRE

Ayutthaya est une cité fondée en 1350 et devient rapidement la capitale du royaume de Siam. Elle compte alors parmi les plus grandes cités du monde, avant d’être détruite en 1767 par l’armée Birmane.

Aujourd’hui, les ruines de l’ancienne ville et les monuments religieux qui n’ont pas été détruits forment le site archéologique d’Ayutthaya, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

ALLER À AYUTTHAYA

Plusieurs choix possibles depuis Bangkok, en bus, taxi privé ou train depuis la gare de Hua Lampong. Si le train est l’option la plus économe (à peine 1€ l’allée – retour), elle est aussi la plus longue (compte 2h30).
Sans oublier qu’une fois sur place, il te faudra un moyen pour te déplacer. En tuk-tuk pour plus de confort, ou bien à scooter ou vélo, tu as le choix selon tes envies, ton budget et le temps dont tu disposes.

En ce qui me concerne, j’ai choisi pour une fois l’option tour groupé en mini van. Ce n’est pas vraiment dans mes habitudes, j’aime découvrir et visiter par moi-même, mais après avoir étudié les différentes possibilités, celle-ci m’est apparue finalement très bon marché et surtout bien pratique.

Wat Phu Khao Thong

L’excursion coûte 16€ et dure toute la journée. Elle comprend l’allée – retour en mini van depuis mon hôtel, la visite de 6 monuments ainsi que l’entrée de chacun d’eux et le déjeuner sur place.

Si tu choisis de visiter Ayutthaya par toi – même, sache que l’entrée des temples est payante (entre 50 et 60 bahts par monument). Tu peux acheter un pass qui te donne accès à 6 temples, à l’entrée de n’importe lequel pour un prix de 220 bahts. Le pass est valable 30 jours, ça te donne donc le droit d’y aller plusieurs fois.

QUELQUES TEMPLES

WAT YAI CHAYA MONGKOL

Le Wat Yai Chaya Mongkol est un très beau temple orné de nombreuses statues de Bouddha. C’est celui que j’ai préféré lors de ma journée visite.
La légende dit qu’il aurait été construit pour rendre hommage à la victoire à dos d’éléphant du roi Naresuan sur son ennemi le prince Birman.

WAT PHRA SI SANPHET

A l’origine, le Wat Phra Si Sanphet était un palais résidentiel. On en fait par la suite un monument religieux, et il devient ainsi le plus grand temple d’Ayutthaya quand la cité est à son apogée.
Malheureusement, le temple a été détruit en quasi totalité lors de l’attaque menée par les Birmans, mais ses ruines restent absolument somptueuses.

WAT PHRA MAHATHAT

Il est le plus ancien temple d’Ayutthaya et sans doute le plus connu, grâce à la tête de Bouddha qui est incrustée dans les racines d’un arbre.
Selon la légende, lorsque les Birmans ont attaqué Ayutthaya et décapité toutes les statues de Bouddha, la tête de l’une d’elle aurait roulée jusqu’à l’arbre qui l’aurait alors recueillie dans ses racines.
Cela en fait un élément sacré et de nombreux thaïlandais viennent de tout le pays pour se recueillir au pied de cet arbre.

WAT LOKAYASUTHA

Il ne s’agit pas ici d’un temple à proprement parlé mais d’une immense statue de Bouddha couché. Pas moins de 29 mètres de long !
Il est normalement recouvert d’une étole orange, à l’image de l’habit des moines bouddhistes. Cependant, lors de ma visite, j’ai eu le plaisir de le voir à nu!

BILAN

J’ai beaucoup appréciée ma journée en tour groupé, contrairement à ce que je pensais. Nous étions peu nombreux (moins de 10) et si le guide nous donnait quelques explications devant chaque temple, nous étions ensuite libres de le visiter en solitaire.
Le déjeuner était très bon, dans un restaurant local et les temples n’étaient pas bondés de monde.

Une belle journée de visite à inclure si tu passes par Bangkok.

Pour information, j’ai réservé mon tour à l’hôtel Casa Picasso à Bangkok, pas très loin de Kaosanroad.

THAILANDE: Infos Pratiques

La Thaïlande est sans doute le premier pas le plus facile vers l’Asie de l’Est. Très développé est idéal pour l’accueil aux touristes étrangers, le pays offre une variété de paysages et d’expériences tous très différents. Idéalement située entre la Birmanie, Le Laos, le Cambodge et la Malaisie, la Thaïlande est un bon point de départ pour un voyage de plusieurs mois.

  • La monnaie est le Baht Thaïlandais.
    1€ = 35baht (ou 100baht = 3€) en 2020
  • Un visa gratuit d’une durée de 30 jours est délivré à l’arrivée à l’aéroport. Il est possible d’étendre ce visa pour 30 jours supplémentaires une fois par an.
    Attention, le dépassement de visa coûte cher en Thaïlande, 500bahts par journée supplémentaire et pas moyen de négocier à l’immigration !
  • Pour te déplacer, le meilleur moyen est d’utiliser l’application Grab, sorte de Uber qui fonctionne très bien en Asie. Pas d’obligation de rentrer tes coordonnées bancaires, tu peux payer ta course en cash.
    Attention cependant si tu vas à Phuket ou Koh Samui, Grab ainsi que les services de taxi en général annoncent des prix exorbitants pour le pays. Malheureusement rien à faire, il faudra s’adapter ou trouver un autre moyen de déplacement.
  • Tu peux très facilement louer un scooter pour 3-5€ par jour selon les villes. Le scooter reste le moyen le plus facile et pratique pour se déplacer par soi même en Thaïlande.
    Attention cependant, la conduite ici est inversée par rapport à la France !
  • Des frais de retraits de 220bahts (soit 6€!) sont appliqués à chaque retrait et ce peu importe le montant ! Un conseil, retire le maximum. Certains distributeurs propose jusqu’à 30,000 bahts alors que d’autres sont limités à 20, 000.
  • Marchander ou pas ? Personnellement, je ne suis pas une adepte du marchandage à tout va. Négocier une chambre ou un scooter pour une longue durée est une chose, mais vouloir à tout prix grapiller quelques bahts sur un marché local, ce n’est pas mon truc. A toi de voir si tu te sens à l’aise avec cet exercice. Dans l’ensemble les Thaïlandais sont ouverts à la négociation tant qu’elle reste courtoise et raisonnable.
  • Les Thaïlandais saluent en joignant les mains en prière devant leur visage. Pour saluer une personne « normale« , le bout des doigts arrive au niveau de la bouche. Pour saluer un moine ou quelqu’un d’important, on monte le bout des doigts un peu plus haut, entre les deux yeux. Et pour saluer Bouddha lors d’une prière, les doigts arrivent au sommet du front.

J’AIME

  • La nourriture! Un vrai régal! Pad Thaï, Sticky Rice, Curry, Soupes, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Je pourrais en faire un article entier tellement la Thaïlande est un paradis pour les papilles ! N’hésite pas à goûter à tout, surtout à la Street Food dans les marchés qui est véritablement extraordinaire!
  • Le côté facile du voyage. Le pays est développé depuis longtemps et ça se sent. Si tu cherches plus d’authenticité, les petits villages du Nord t’apporterons ce côté plus traditionnel.
  • Chiang Mai, ma ville coup de coeur. J’ai eu la chance de passer le confinement du Covid-19 dans cette ville et je crois que je n’aurais pas pu tomber mieux. Entre ses nombreux cafés et temples dissimulés dans des écrins de verdure, Chiang Mai porte magnifiquement bien son surnom de rose du Nord!

J’AIME MOINS

  • Les arnaques de taxi à l’aéroport de Bangkok qui sont malheureusement monnaie courante. Demande toujours au taxi le prix approximatif de la course avant et s’il te sort un papier avec des prix ronds (en général supérieurs à 1,000 bahts), il cherche à t’escroquer. Demande lui alors de mettre le compteur, ce qu’il n’a pas le droit de refuser.
  • Bangkok et plus particulièrement Kao San Road, la pollution et l’ambiance Américano-Européenne qui s’y trouve.

L’Elephant Valley à Chiang Rai

L’Elephant Valley à Chiang Rai est un refuge pour éléphants qui a pour but de réapprendre à l’animal à se comporter comme un éléphant afin de pouvoir le remettre en liberté en toute sécurité.

LES SANCTUAIRES POUR ELEPHANTS EN THAILANDE

Depuis quelques années maintenant, les sanctuaires pour éléphants se multiplient en Asie. Censés porter secours aux éléphants exploités pour le tourisme, que valent réellement ces fameux sanctuaires et que peut -on espérer y trouver ? Sont-ils bénéfiques pour les éléphants ou sont-ils simplement les nouveaux centres touristiques à la mode ?

La plupart des sanctuaires mettent en avant le fait de ne pas proposer de promenade à dos d’éléphant, ce qui est effectivement une bonne chose. Cependant, donner à manger à un éléphant qui lève la patte, lui faire un bisou sur la trompe ou lui donner un bain dans un lac ne font que renforcer la dépendance à l’homme d’un animal qui n’a rien de domestique.

Photo de Tatiana Syrikova sur Pexels.com

Je suis persuadée que les personnes qui travaillent dans ces sanctuaires agissent avec bon coeur, et que les éléphants qu’ils ont sauvés sont mieux traités qu’ils ne l’étaient avant. Néanmoins, l’idée de réhabilitation est absente puisqu’on continue à traiter ces grosses bêtes comme des chatons dont la survie dépend des hommes.

L’Elephant Valley propose un modèle quelque peu différent, moins focalisé sur le plaisir humain et plus centré sur le bien être de l’animal.

LA CRÉATION DU CENTRE

Le premier centre à voir le jour est l’Elephant Valley Project à Mondol Kiri au Cambodge en 2006. Cet endroit est une ONG créée par Jack Highwood. Aujourd’hui (2020), le centre compte 10 éléphants qui travaillaient comme distraction pour les touristes, dans des cirques ou dans des tours.

En 2017, Jack Highwood ouvre son deuxième centre à Chiang Rai en Thaïlande. Son but est d’apprendre à un éléphant à redevenir (ou à devenir) un éléphant, c’est à dire un animal sauvage qui n’a pas besoin de présence humaine pour se nourrir ou se laver. Lorsque j’ai visité les lieux en Février 2020, il y avait 6 éléphants.

LE PROGRAMME

L’Elephant Valley comporte deux lieux: le Sanctuaire (l’école primaire) où se trouvent 4 éléphants en phase d’apprentissage et la Jungle (l’université), beaucoup plus grand, dans lequel 2 éléphants sont en liberté et indépendance totale.

Chaque éléphant a un Mahout (un gardien) qui prend soin de lui lorsqu’il arrive au centre. En effet, les éléphants qui arrivent ici sont habitués aux hommes et ne peuvent pas être relâchés dans la nature du jour au lendemain. Ils ne sauraient pas comment se débrouiller et ne survivraient pas. Petit à petit, et selon la personnalité et le conditionnement de chaque animal, le Mahout va prendre de la distance au profit de l’éléphant professeur, qui a pour mission de montrer à son camarade comment se comporte un éléphant.

L’éléphant professeur sert de modèle. Lorsqu’il mange l’herbe naturellement, l’éléphant élève se rend compte qu’il n’a pas besoin d’attendre que l’homme vienne lui donner à manger puisqu’il peut se débrouiller par lui-même.
L’éléphant est un animal très intelligent, qui fonctionne beaucoup par reproduction gestuelle.

Lorsqu’un éléphant n’a plus besoin du contact humain pour survivre, et qu’il est suffisamment indépendant pour se débrouiller seul, il passe à l’université, une grande jungle (privée), où il continue d’être observé à distance par l’équipe, mais celle-ci n’intervient plus dans son quotidien (sauf bien sur en cas d’urgence).

LA JOURNÉE

L’Elephant Valley propose plusieurs formules, de la demi-journée à plusieurs jours avec des dortoirs sur place. J’ai choisi pour ma part l’option 1 journée, avec déjeuner inclus pour 2,200 Bahts (62€).

A savoir que le nombre de participants est limité (pas plus de 10 personnes par jour sur place) pour le bien -être des éléphants.

L’ÉCOLE PRIMAIRE

A notre arrivée, nous sommes aussitôt pris en charge par notre guide, thaïlandaise à l’anglais impeccable, qui nous énumère quelques règles de sécurité et de distance avec les animaux. Nous ne sommes pas ici pour pouponner mais bien pour observer à distance raisonnable.

Nous passons la matinée sur place, l’école primaire et faisons connaissance avec les 4 élèves qui s’y trouvent. Ils ont chacun leur histoire et leur caractère, et on sent une réelle implication et affection de la part du guide qui répond avec précision à toutes nos questions.

J’ai appris en une matinée beaucoup plus sur les éléphants que je ne l’aurais imaginé !

L’UNIVERSITÉ

Après un excellent déjeuner, nous nous rendons en pick up dans la jungle pour passer à la seconde étape de la journée: le Safari. Ici, nous observons les éléphants de beaucoup plus loin et il nous faut des jumelles pour les voir correctement.

Même si je suis très loin d’être experte, je sens une grande différence de comportement entre les éléphants vus ce matin et ceux-là, qui sont beaucoup plus sur d’eux, et qui semblent d’ailleurs agacés qu’on viennent déranger leur tranquillité. Ils nous offrent quelques minutes d’observation puis décident de s’isoler tranquillement, d’où il est impossible de les voir.

BILAN

J’ai adoré cette journée pour plusieurs raisons. La première, c’est que j’ai appris énormément sur les éléphants en général et sur la façon de les réintroduire dans leur milieu naturel. Je me suis rendue à l’Elephant Valley avec pas mal d’idées reçues concernant cet animal et ce qui est bien ou mal de faire avec, et finalement, j’ai reçu un réel apprentissage dans un cadre divin.

Je recommande fortement cet endroit à ceux qui souhaitent en apprendre d’avantage sur ce mystérieux animal, ou qui veulent tout simplement observer un éléphant de manière respectueuse et sécurisée.

Malheureusement, en raison du manque de revenus dû au Covid-19, l’Elephant Valley Chiang Rai est désormais fermé. Celui de Mondol Kiri au Cambodge est toujours ouvert.

Chiang Rai et ses temples

Chiang Rai est une ville du nord de la Thaïlande, proche des frontières de la Birmanie et du Laos.
La gentillesse des habitants et l’authenticité de la ville en font un endroit où il faut absolument passer quelques nuits lors d’un séjour dans le nord de la Thaïlande.

ARRIVER À CHIANG RAI

EN AVION

À l’aéroport international de Chiang Rai. Vols quotidiens depuis Bangkok, 25€.

EN BUS
  • 30€ en bus de nuit depuis Bangkok – 11 à 12h de trajet
  • 4,5€ (150 bahts) en mini bus depuis Chiang Mai – 3 à 4h de trajet
La Clock Tower

QUELQUES TEMPLES DE CHIANG RAI

WAT RONG KHUN, le temple blanc

C’est LE monument à ne pas louper si tu passes par le nord de la Thaïlande. En plus de sa notoriété, je trouve l’histoire de ce temple sublime.

A la fin du XXè siècle, le Wat Rong Khun tombe en ruines. Un artiste Thaïlandais, Chalermchai Kositpipat, prend l’initiative de le restaurer et en finance entièrement le coût ! Il a dans l’idée de faire de ce temple une représentation du paradis bouddhiste, en hommage à Rama IX. Rama IX était le père de l’actuel roi de Thaïlande, et ancien roi qui dirigea le pays pendant plus de 70 ans ! Il était et est toujours énormément aimé et respecté des Thaïlandais.

Le Temple Blanc est donc un monument très récent puisque ses travaux de rénovations commencent en 1997 et selon la vision de l’artiste, ne seraient pas achevé avant 2070 ! Je n’ai pourtant pas eu l’impression de visiter un monument en construction…

Il doit sa couleur blanche éclatante à des morceaux de miroir incrustés, qui reflètent et renvoient la lumière, ce qui donne à Wat Rong Khun toute sa splendeur.

Ce temple m’a littéralement subjugué ! Je suis restée bouche bée devant sa beauté et sa majestueuse architecture. Le temple blanc est situé à 13km du centre de Chiang Rai, j’ai pour ma part loué un scooter à la journée, mais tu peux aussi choisir le tuk-tuk ou le taxi.

L’entrée est payante pour les touristes, environ 5,6€ et le temple est ouvert tous les jours de 8h à 17h.

WAT RONG SUEA TEN, le temple bleu

Wat Rong Suea Ten est un des monuments bouddhistes les plus récents de Thaïlande puisque sa construction débute en 2005 pour s’achever en 2016 ! Son architecture et son design sont donc relativement moderne et sa couleur bleue vive lui vaut le surnom de Temple Bleu.

Le temple bleu

Il est situé dans le village de Rong Suea Ten, à quelques kilomètres seulement de Chiang Rai. Il a été construit sur les ruines d’un ancien temple, à la demande des habitants du village, qui n’avaient plus de lieu pour se recueillir.

Je conseille personnellement de visiter d’abord le temple bleu puis le temple blanc qui est plus impressionnant.

Le prix d’entrée pour les touristes et de 3€ environ.

QUE FAIRE D’AUTRE À CHIANG RAI

LA CLOCK TOWER

Cette horloge n’a, à première vue, rien d’exceptionnelle en soi, mais elle est accessible à pieds si tu loges dans le centre de la ville, ce serait donc dommage de ne pas aller y faire un tour. Cette horloge dorée de 15 mètres de hauteur marque le centre de Chiang Mai. Elle doit sa réalisation à l’artiste Thaïlandais Charlemai Kositpipat, l’architecte du magnifique Temple Blanc !

LE NIGHT BAZAAR

Le Night Bazaar est un marché à ciel ouvert qui a lieu tous les soirs à partir de 18h. Il se trouve juste à côté du Terminal des bus de Chiang Rai. Ce marché à taille humaine propose un grand choix d’artisanat local, des produits faits à la main, mais aussi une grande Food Court proposant un large panel de spécialités locales. Il y a également souvent de la musique live sur la place centrale.

UNE JOURNÉE À L’ELEPHANT VALLEY

L’Elephant Valley Chiang Rai est un centre d’accueil et de réhabilitation pour éléphants. Ici, pas question de se baigner avec les éléphants, ou d’interagir avec eux comme avec des chatons. Le but est justement d’apprendre aux éléphants « domestiqués », à redevenir des éléphants. Une très belle action et beaucoup d’explications, j’ai adoré cette journée passée à l’Elephant Valley dont je parle plus en détails ici : L’Elephant Valley à Chiang Rai

CHIANG RAI EN BREF

OU DORMIR ?

Tourist Inn Hotel & Homebread.
Chambre double avec petit déjeuner 14€. Le petit déjeuner est excellent et très complet et l’accueil des hôtes est tout simplement parfait.
L’hôtel se trouve en plein centre de Chiang Rai, juste à coté d’un très joli temple, le Wat Jet Yod, et à proximité du Night Bazaar et de la Clock Tower.

OU MANGER ?

Au night bazaar le soir. Il y en a pour tous les goûts et les prix sont imbattables.

QUE FAIRE EN VILLE ?

Chiller dans les coffee shops ! Chiang Rai est rempli de cafés tous plus mignons et atypiques les uns que les autres! Essaye le Cat’n’ a cup, un bar à chats remplis de félins qui ne demandent qu’à être câlinés pendant que tu dégustes ton café !


PROCHAINE ÉTAPE

C’est maintenant l’heure de partir pour Paï, village bohème et décontractée.