À chacun sa paille

En 2020, l’Europe a interdit la fabrication de pailles en plastique, qui ont un effet dévastateur sur l’environnement et plus particulièrement sur la vie des animaux marins.

C’est donc l’occasion de passer à la paille réutilisable. Mais laquelle choisir ?

POURQUOI UNE PAILLE RÉUTILISABLE ?

1 MILLIARD

C’est le nombre de pailles en plastique utilisées et jetées… par jour!

Et la plupart de ces pailles finissent tout droit dans l’océan où elles ont un impact dramatique sur la faune et la flore. Tu as peut-être vu cette célèbre vidéo montrant des scientifiques essayant d’extraire une paille bien enfoncée dans le nez d’une tortue de mer ? Les images sont tellement éprouvantes que personnellement, je n’ai pas été capable de la regarder en entier.

Et pourtant, si un milliard de pailles sont jetées chaque jours, cette pauvre tortue est loin d’être un cas unique. Selon une étude publiée en 2015 par l’Agence Nationale australienne pour la science, la quasi totalité des animaux marins aura mangé du plastique d’ici 30 ans.

99% DES ANIMAUX MARINS AURONT INGÉRÉ DU PLASTIQUE EN 2050

QUELLE PAILLE CHOISIR ?

LA PAILLE EN VERRE, LA PLUS ESTHÉTIQUE

C’est sans aucun doute l’option la plus jolie en matière de paille réutilisable. Elle permet de voir le contenu de notre boisson, elle est agréable à utiliser et ne change pas le goût de ce que nous buvons.

Source: cuisine Addict

Si la paille en verre présente de nombreux avantages, il convient néanmoins de souligner sa fragilité. Elle peut en effet se casser si tu la fais tomber sur un sol carrelé ou bétonné.
Autre inconvénient majeur, elle ne se recycle malheureusement pas, en tout cas pas pour le moment.

La paille en verre n’est pas le choix idéal si tu souhaites la transporter ou l’avoir toujours avec toi. Néanmoins, elle est parfaite pour chez toi et saura toujours faire son petit effet.

LA PAILLE EN INOX, LA PLUS RÉSISTANTE

Fabriquée en acier inoxydable (ou inox) cette paille présente l’avantage de ne pas rouiller et d’être résistante à tous type de choc. Si tu l’entretiens correctement, tu peux la garder toute ta vie !

Autre avantage, elle conserve la fraîcheur des boissons. Et en plus elle est recyclable !

La paille en inox est l’option parfaite à glisser dans son sac à main, et également la plus pratique si tu voyages. J’ai la mienne toujours sur moi, rangée avec sa petite brosse nettoyante dans une pochette toute mignonne.

LA PAILLE EN BAMBOU, LA PLUS NATURELLE

100% naturelle et biodégradable, la paille en bambou remporte haut la main le titre de paille la plus écolo.

Le bambou utilisé à la fabrication des ces pailles provient de forêts sans panda. Elles sont confectionnées à la main, principalement en Indonésie. Les pailles en bambou sont recyclables et même compostables, ce qui en fait un véritable atout en terme d’environnement.

La paille en bambou demande cela dit un peu plus d’entretien que les pailles en inox ou en verre. En effet, si tu ne la nettoies pas correctement, elle risque de moisir.

ENTRETIEN

Pour nettoyer ta paille c’est très simple. Celles en verre et inox vont sans problème dans le lave vaisselle. Sinon, tu peux les rincer dans ton évier à l’eau claire.

Les pailles sont parfois vendues avec une petite brosse pour nettoyer l’intérieur.

Et lorsque tu es hors de chez toi, dans un bar par exemple, il suffit d’aspirer de l’eau avec ta paille pour la rincer en attendant de la nettoyer correctement une fois rentré.

EN BREF

PAILLE EN VERREPAILLE EN INOXPAILLE EN BAMBOU
AVANTAGES – esthétique
– ludique pour les enfants
– facile à nettoyer

– ultra résistante
– longue durée de vie
– facile à nettoyer
– recyclable
– naturelle
– biodégradable
– recyclable
– compostable
INCONVÉNIENTS
– fragile
– non recyclable
– pas vraiment adaptée
aux boissons chaudes
– moins facile d’entretien

PRIX
10-20€5-10€3-10€

Le purificateur d’eau

Même si en France, l’eau du robinet est potable, ce n’est pas le cas partout et dans la plupart des pays que tu vas visiter, il est surement fortement déconseillé de la boire.

Au lieu d’acheter de l’eau en bouteille, pourquoi ne pas opter pour une solution plus économique et respectueuse de l’environnement ?

LES DIFFÉRENTES OPTIONS

LA GOURDE FILTRANTE

C’est le système le plus utilisé par les voyageurs. Il s’agit tout simplement d’une gourde avec filtre intégré. L’eau que tu aspires passe dans ce filtre et est automatiquement nettoyée.

Source: Green hero

C’est pratique car simple d’utilisation et la filtration est immédiate. En revanche, certaines d’entre elles ont la réputation de fuir lorsqu’elles ne sont pas droites. J’avoue que c’est ce qui m’a dissuadé de me tourner vers cette option.
Le mieux est d’utiliser une gourde isotherme si tu voyages dans des pays chaud, pour conserver la fraicheur de l’eau.

PRIX : entre 35 et 60€

LA PAILLE FILTRANTE

Très pratique car peu encombrante, la paille filtrante ne permet cependant pas de stocker l’eau. Tu l’utilises directement à la source et son action filtrante agit instantanément.

Source: Neozone

C’est plus une solution d’appoint qu’autre chose à mon sens, car tu dois t’assurer d’avoir de l’eau à disposition puisque la paille ne dispose pas de récipient dans laquelle tu puisses la conserver.

PRIX: entre 20 et 40€

LES TABLETTES EFFERVESCENTES

Le plus souvent à base de chlore, ce sont des petites pastilles que l’on fait fondre dans l’eau que l’on veut traiter. Si le procédé semble tentant par la taille et le poids, il est très long (une demi heure d’attente avant que l’eau soit purifiée) et finalement pas très pratique quand on a soif ! En plus, c’est un moyen éphémère de filtration, et je ne suis pas sûre qu’il soit facile de se réapprovisionner selon l’endroit où l’on se trouve.

PRIX : entre 10 et 15€ pour 50 pastilles

LA LAMPE UV

Il s’agit d’un petit objet qui a un peu la forme d’une pipette ou d’un stylo et qu’on trempe dans l’eau que l’on souhaite purifier. Les ultra violets traitent le récipient en une à deux minutes.

C’est l’option qui m’est apparu la plus adaptée à mon voyage et j’ai donc investi dans un modèle basique de chez Steripen. La lampe ne pèse quasiment rien et je la garde toujours dans mon sac, avec ma bouteille isotherme.
Son autonomie est plus que satisfaisante (plusieurs jours) et elle se recharge sur USB, ce qui est très pratique.

Si je dois lui trouver un inconvénient c’est qu’elle ne modifie pas le goût de l’eau, qui peut parfois être désagréable.

Niveau efficacité, elle a largement fait ses preuve.
Testée pendant une semaine avec l’eau de tous les robinets de Bangkok sans tomber malade !

PRIX : entre 50 et 130€ selon les modèles.

POURQUOI OPTER POUR UN PURIFICATEUR D’EAU ?

Premièrement parce que boire de l’eau non potable est dangereux et que dans certains cas, tu risques un peu plus grave qu’une bonne diarrhée (qui en soit n’est déjà pas super sympa).

Et aussi parce que ça ne fera pas de mal à l’environnement de réduire sa consommation de plastique en boycottant les bouteilles jetables. Si tu bois 1 à 2 litres d’eau par jour, le calcul est vite fait quant à la quantité de bouteilles plastiques utilisée sur une année. Alors imagine si on multiplie ce chiffre par le nombre de voyageurs…

Une bouteille plastique met entre 100 et 1 000 ans à se détériorer dans la nature

En plus, en laissant tomber les bouteilles plastiques, tu réaliseras très rapidement des économies, et ça c’est quand même sympa !

Pour plus d’informations sur les différentes méthodes de traitement de l’eau, je conseille de lire cet article https://www.tourdumondiste.com/comparatif-filtres-eau-voyage du blog Tourdumondiste qui donne un comparatif très complet des options existantes pour purifier l’eau.