La magnifique plage de Ngapali

La plage de Ngapali est considérée comme l’une des plus belles plages d’Asie et elle le mérite bien! Elle s’étend sur 3km, ses eaux sont cristallines et son sable fin et blanc.

Ngapali est l’endroit parfait pour finir en beauté un voyage en Birmanie !

ARRIVER À NGAPALI

Ngapali est situé dans la ville de Thandwe, qui est très très difficile d’accès par la route. En effet le trajet depuis Yangon est possible en bus, mais sache que le voyage est très long (compte entre 12 et 14h) et très très inconfortable en raison de l’état déplorable des routes.

L’option la plus préférable reste l’avion. Les vols internes sont très fréquents, et directs depuis l’aéroport de Heho (lac Inle). Compte 60€ pour un aller simple depuis Heho, Yangon ou Bagan.

L’accueil des voisins est très bon enfant !

À FAIRE À NGAPALI

Farniente est le mot d’ordre. Ngapali est une plage magnifique, préservée du tourisme de masse, offrant des kilomètres de sable blanc. Les riches familles birmanes aiment y aller pour un weekend ou pendant les vacances. Cependant, il n’est pas dans les moeurs des Birmans de se baigner, il est donc très probable que tu aies la mer pour toi tout seul!

C’est le moment de se détendre, de lézarder au soleil et de lire un bon livre. Ce que j’aime à Ngapali, c’est que malgré son exclusivité, l’endroit reste adapté à tous les budgets. La plage offre un large choix de Guest houses, hôtels de charme et resort luxueux. J’ai eu la chance de me rendre trois fois dans ce petit paradis dans trois circonstances différentes et le calme et la beauté des lieux a toujours été au rendez-vous.

La plage la plus belle et la plus tranquille se trouve au nord de l’aéroport de Thandwe, a environ trois kilomètres de celui-ci. La plupart des hôtels et Guest houses se trouvent au sud, alors fonce louer un vélo ou un scooter pour y aller, promis ça vaut le détour!

En plus de la plage, n’hésite pas à te balader dans le village, à te perdre un peu à travers les chemins qui te mèneront à des rencontres aussi imprévues que touchantes.

OÙ DORMIR ?

EN GUEST HOUSE : Golden Queen Guest House.

Chambre double à 19€ avec petit déjeuner.
La chambre est spacieuse et propre, le petit déjeuner est complet et très bon et les hôtes sont absolument adorables. Un transfert gratuit depuis l’aéroport est mis en place si tu leur communique les détails de ton vol.
L’hôtel est situé à 2 minutes à pieds de la plage et en plein centre du village, avec restaurants et supérettes à proximité.

MON COUP DE COEUR : Kipling’s Bay Guesthouse.

Une maison traditionnelle toute en bois, retapée avec soin par Pavi, la propriétaire finlandaise. L’endroit en lui-même est un véritable havre de paix, tout est pensé, décoré, aménagé pour que le confort soit à son maximum.
Un jardin magnifique, des petites chambres simples et cosy, et une jolie terrasse pour prendre son petit déjeuner, voici ce qui t’attend au Kipling’s Bay Guesthouse. La plage et les restaurants sont accessibles à pieds.

Il faut compter 30€ pour une chambre double avec petit déjeuner (très bon). Pavi et sa petite équipe sont d’une gentillesse absolue.

EN RESORT : Jasmine Ngapali Resort

Cet établissement récent est absolument incroyable. Les chambres sont spacieuses et magnifiquement décorées. La piscine à débordement a un accès direct sur la plage qui est véritablement la plus belle que j’ai vu à Ngapali.
Le restaurant est cependant un peu cher, et les prix sont affichés en dollars. Il y a en face de l’hôtel un autre restaurant moins cher et tout aussi bon. Toute l’équipe est souriante est adorable. A faire pour une occasion spéciale en fin de séjour.
Chambre double à 80€ avec petit déjeuner buffet.

NGAPALI EN BREF

OÙ MANGER ?
  • Mr June
    Tout simplement le meilleur restaurant du village! Poissons frais, repas traditionnels birmans, cocktail et vin au verre, le tout servi sur une jolie terrasse décorée de lampions. Et en prime la gentillesse sans égale de Mr June.
  • Yoma Cherry Restaurant, au Yoma Cherry Lodge.
    Vue sur la mer, ambiance cosy et relaxante. Les plats sont bons, même très bon. Plus cher que chez Mr June mais le standing est un peu plus « haut de gamme« . Service excellent.
  • Le midi, je te conseille de manger dans les petits restaurants de plage, les plus simples étant bien souvent les meilleurs !
QUAND Y ALLER ?

Entre Octobre et Avril. La plupart des établissements est d’ailleurs fermée de Mai à Septembre à cause de la mousson, très forte dans cette région.

COMBIEN DE TEMPS ?

3, 4, 5, 6 nuits ou plus selon ton envie de détente!

COMMENT Y ALLER ?

En avion et seulement en avion ! En plus l’aéroport est magnifique en bord de mer.

Le lac Inle et ses merveilles

Le Lac Inle est à mon sens une étape indispensable lors d’un voyage en Birmanie. Tu peux le rejoindre depuis un trek au départ de Kalaw, mais également en train, bus ou avion (aéroport de Heho).

ARRIVER À INLE

Quelque soit le moyen d’arrivée et la durée du séjour, il faut payer un droit d’entrée de 15,000 kyats (environ 9€).

Si tu arrives via le trek depuis Kalaw, tes efforts seront récompensés puisque c’est par un tour en pirogue traditionnelle (inclus dans le prix du trek) que tu rejoindras ton hôtel.

Compte dix à trente minutes de taxi depuis l’aéroport de Heho selon où se trouve ton logement.

La ville s’appelle Nyaung Shwe, et tu y trouveras toutes sortes d’hébergements, de la Guest house bon marché aux resort plus luxueux avec chambres sur pilotis sur le lac.

UN TOUR SUR LE LAC

La ville en elle-même est relaxante, paisible, parfaite pour se détendre au rythme des douces journées birmanes.

Evidement, faire un tour sur le lac est un incontournable. J’ai eu la chance de le faire deux fois, et mon plaisir n’a pas diminué. La plupart des hôtels proposent cette excursion, tu trouveras sans peine et sans besoin de réserver à l’avance.

La promenade dure en moyenne 6h et j’ai payé l’équivalent de 12€ pour une pirogue privée (au Lady Princess Motel 2).

L’expérience est absolument fantastique !
Découverte des villages flottants, des maisons sur pilotis et de l’artisanat local.

Le moins qu’on le puisse dire, c’est que les Birmans sont doués de leurs mains et savent tout faire ! Qu’il s’agisse de travailler la soie, le coton ou encore le lotus en vêtements et accessoires, de construire leurs propres pirogues en bois, ou encore de réaliser de magnifiques bijoux en argent, le savoir-faire birman est à la fois authentique et surprenant.

Cette femme récupère les fils de lotus pour les tisser

Tu auras droit à une petite visite des ateliers, généralement par un adolescent de la famille qui parle anglais. Une nouvelle occasion d’assister au quotidien des locaux.
À la fin de la visite, tu peux acheter l’artisanat si tu le souhaites. Rien n’est obligatoire mais je n’ai pas su résister à une belle étole de soie et encore moins à des bracelets à la finesse extraordinaire!

En plus des ateliers locaux, le tour comprend la visite de temples, et un magnifique coucher de soleil sur le lac, avec les fishermen et leur singulière façon de pécher en tenant la rame avec le pied.

INLE EN BREF

OÙ DORMIR ?
  • Lady Princess Motel 2
    11€ la chambre double avec petit déjeuner. Propre et simple, très correcte pour le prix.
  • La Maison Birmane Boutique Hotel
    44€ la chambre double avec petit déjeuner. Magnifique maison traditionnelle, toute en bois, avec une décoration et un service soigné.
OÙ BOIRE UN VERRE ?

L’Asiatico Pub
Tenu par un Français, cette immense bar offre un toit terrasse avec terrain de pétanque ! Au menu, vin au verre, cocktail en Happy Hour, planches de fromages et tapenade! Parfait pour se remettre après un bon trek. Très bien également pour manger.

COMBIEN DE TEMPS ?

Au moins 2 nuits, pour avoir le temps de faire l’excursion sur le lac.


PROCHAINE ETAPE

Pour terminer en beauté ce séjour en Birmanie (car mon visa arrive malheureusement bientôt à terme), direction la côté ouest et La magnifique plage de Ngapali.

3 jours de trek dans les campagnes

Il aura fallu attendre mon troisième séjour en Birmanie mais je l’ai fait !

Je ne suis loin d’être une randonneuse dans l’âme, mais motivée par mes amis, je me décide enfin à expérimenter le fameux trek reliant Kalaw au Lac Inle.

Nous optons pour la formule la plus longue, 3 jours et 2 nuits. Tu peux également choisir l’option sur 2 jours et une nuit, mais tu louperas une partie du paysage. Pour les parents avec jeunes enfants, il existe également des treks de quelques heures seulement, dans les alentours de Kalaw.

Nous avons fait le choix de ne pas réserver de guide en avance. Il y a l’embarras du choix niveau agence de trekking à Kalaw et tu peux sans problème réserver directement pour le lendemain.

Voici l’agence A1 Trekking, située en plein centre du village de Kalaw

Notre choix se porte sur A1 Trekking, un peu au hasard, beaucoup au feeling. Le tarif de 54€ par personne comprend le guide, les repas, ainsi que les 2 nuits chez l’habitant et le transfert en bateau sur le lac Inle.
Les prix sont dégressifs selon le nombre de personnes dans le groupe. Nous étions seulement trois, mes amis et moi, ce qui nous a ravi car nous avions le guide pour nous tout seuls ! Sinon, les groupes sont en général composés de 10 personnes maximum.

Le lendemain matin, à 7h, nous partons, sac sur le dos, prêts à affronter les 20km de marche qui nous séparent de notre première étape.

Au total, la distance à parcourir est d’un peu plus de 50km. Les deux premiers jours, ce sont 4h de marche le matin, plus environ 3h30 l’après-midi. Le troisième et dernier jour, il faut compter 4h avant d’arriver au lac tant attendu !

Il faut savoir qu’il fait très chaud la journée, et vite froid lorsque le soleil se couche… Prévois de la crème solaire et des vêtements chauds!

Le parcours est plutôt agréable, avec quelques montées assez raides mais dans l’ensemble, cela reste adapté à tous, même à des novices comme moi!

DES PAYSAGES A COUPER LE SOUFFLE

DES RENCONTRES UNIQUES

LA VIE DES ETHNIES DANS LES VILLAGES

Dans la plupart des maisons qui accueillent les trekkeurs, il n’y a ni électricité ni eau chaude (d’ailleurs il n’y a pas non plus de salle de bain!). En guise de douche, tu peux te servir au seau dans un grand réservoir d’eau disons bien rafraichissante !
C’est vrai, le confort est basique, mais ce que tu vas expérimenter pendant deux nuits, ces Birmans le vivent au quotidien. Et ils n’ont pas l’air malheureux pour autant.

Après une petite douche revigorante, tu peux te promener dans le village en attendant le diner. Les habitants sont habitués aux trekkeurs, et la plupart des villages sont si petits que tu ne risque pas de t’y perdre.
De mon côté, je me faufile dans la cuisine quelques minutes pour observer le savoir faire de notre hôte. La marmite cuit à même le sol sur des braises brûlantes et l’odeur est enivrante !

Après un repas excellent (je n’ai jamais aussi bien mangé en Birmanie que pendant ce trek), il est l’heure d’aller se coucher et reprendre des forces pour la journée de demain.
Nous dormons tous les trois dans une pièce où sont disposés des matelas sur le sol, et la simple vue de ces grosses couvertures moelleuses me donne déjà envie de me glisser dedans !

L’équipe de choc !

LE TREK KALAW – INLE EN BREF

POUR QUI ?

Tout le monde ! Du trek d’une après-midi à trois jours, chacun peut y trouver son compte en fonction de ses envies et de sa motivation.

COMBIEN ?

Entre 30 et 80€ par personne tout compris, selon l’agence et le nombre de personnes.

COMMENT ?

Avec un guide! Je recommande vivement l’agence A1 Trekking, très pro et bon marché. Ils ont un petit bureau au centre de Kalaw. Notre guide Piké et notre chef cuisinier Wahid ont rendu cette expérience familiale et très plaisante.

POURQUOI ?

Pour la beauté des paysages, mais surtout pour les rencontres inattendues sur la route et la beauté et l’accueil des villageois. Et parce qu’au bout le voyage continue avec la découverte du Lac Inle !


PROCHAINE ETAPE

En route pour le Le lac Inle et ses merveilles !

Le village de Kalaw

Situé dans l’état Shan, le village de Kalaw est bien connu pour être le point de départ de nombreux treks dont le plus connu, jusqu’au lac Inle. Même si l’idée d’un trek ne t’emballe pas, je te conseille (si tu as le temps) de passer une ou deux nuits à Kalaw, où l’ambiance est si particulière.

ARRIVER À KALAW

C’est en bus de nuit depuis Bagan que j’arrive à Kalaw, un peu avant 4h du matin. Le bus te dépose en bord de route, juste devant le Winner hôtel. Il y a de nombreux trajets de bus de nuit proposés, et tous arrivent plus ou moins à la même heure au village.

Pas de panique, les guest houses sont habituées à ces heures d’arrivée et si tu trouves porte close en arrivant, il y aura forcément une sonnette ou un numéro de téléphone. Promis, tu ne passeras pas la nuit dehors ! Même si tu réserves pour la nuit à venir, la plupart des Guest houses te donne la chambre à ton arrivée, sans supplément.

À FAIRE À KALAW

Kalaw étant situé à 1 300 mètres d’altitude, la température est ici plus basse qu’à Mandalay, Yangon ou Bagan. Prévois des vêtements chauds, surtout si tu comptes faire un trek d’une nuit ou plus, car il peut faire très froid la nuit.

Au delà des treks, voici ce que tu peux faire pendant ton séjour à Kalaw :

LE TEMPLE AUUNG CHAN THA ZEDI

Oui encore un temple (je ne m’en lasse pas !). Ce joli monastère situé en plein coeur du village aborde une étincelante stupa en mosaïques de verre doré. J’aime énormément cet endroit, il est toujours très calme et apaisant.

Lorsque j’ai visité les lieux pour la première fois, j’ai eu la bonne surprise de faire la connaissance de petits moines qui me regardaient curieusement. Car en plus d’être un temple, Aung Chan Tha Zedi abrite aussi un monastère dans lequel vivent les moines du village.

LA MOSQUÉE DE KALAW

Il existe à Kalaw une communauté musulmane importante et tu peux donc trouver au centre du village un jolie Mosquée verte claire. Les visites sont autorisées en dehors des heures de prières. Si tu es une femme, on ne te demandera pas de te couvrir les cheveux. Cela dit, comme dans tout édifice religieux, une tenue correcte est exigée.

LA GROTTE DU BOUDDHA

Etant une très grande claustrophobe, je ne l’ai malheureusement pas exploré moi-même mais il parait que c’est LE LIEU à visiter dans les environs. La grotte se trouve en réalité dans le village de Pindaya, à une heure de route de Kalaw. La grotte du Bouddha, aussi appelée Shwee Oo Min est un lieu bien connu des pèlerinages et renferme quelques 10.000 statues de Bouddha en or, rien que ça!

Source: Pinterest

KALAW EN BREF

OÙ DORMIR ?

LAmigo Motel
Chambre très propre est disponible tôt le matin. Intérieur tout en bois pour une ambiance chalet et familiale. D’ailleurs, la famille qui tient l’établissement est tout simplement adorable.
19€ la chambre double avec petit déjeuner.

OÙ MANGER ?
  • Sprounting Seeds Cafe & Bakery
    Très bonne adresse pour les végérariens ! L’endroit est cosy et l’ambiance est à la détente. Prix très corrects.
  • Red House bar & restaurant
    Restaurant italien tenu par un couple Italo-Birman, très agréable pour changer un peu de la nourriture locale. Le restaurant est sur deux niveaux, et propose une très belle terrasse à l’étage (souvent pleine). Les pizzas sont excellentes et le vin est un bonheur !

PROCHAINE ÉTAPE

3 jours de trek dans les campagnes birmanes ! Rien que d’y penser, je me dis que je serais bien restée à Kalaw ! Si tu ne te sens pas l’âme d’un randonneur, tu peux rejoindre Inle en petit train local, il parait que l’expérience vaut le détour.

Bagan la ville magique

Bagan est un site archéologique situé au centre de la Birmanie. Il regroupe pas moins de 2800 édifices, dont beaucoup ont été malheureusement détruits lors d’un violent tremblement de terre en 1975.

Ville pleine de charme, Bagan est divisé en trois grands quartiers:

OLD BAGAN

C’est dans ce quartier que se trouve la plupart des temples. À Old Bagan, tu trouveras surtout des hôtels luxueux et resorts, qui demandent un certain budget.

NEW BAGAN

A 6km de Old Bagan, New Bagan est le quartier local, les Birmans ayant été forcés par le gouvernement de quitter Old Bagan et de s’installer un peu plus loin. Un large choix de Guest houses et hôtels bons marchés.

NYUANG-U

C’est dans ce quartier que j’ai séjourné les trois fois où je suis venue à Bagan. C’est là qu’on trouve les hébergements les moins chers, et le quartier est un peu plus vivant que ses deux voisins, avec quelques bars et restaurants bien sympas après une journée de visite des temples.

Birmans en tenue traditionnelle dans la cour d’un temple

ARRIVER À BAGAN

EN AVION

Depuis Mandalay, Yangon ou Heho. L’aéroport est celui de Nyuang-U situé dans le quartier du même nom.

EN BUS
  • Depuis Yangon – 9h de trajet
  • Depuis Inle – 10h de trajet
  • Depuis Mandalay – 5h de trajet

Un droit d’entrée de 25,000 kyats (15€) est à payer en arrivant. Il sert soit disant à préserver le site mais en réalité, la quasi totalité de l’argent revient au gouvernement. Dans tous les cas, il faut s’acquitter de la somme, impossible d’espérer y échapper, il y a à l’entrée de la ville un petit poste frontière où tu seras automatiquement conduit soit par le bus, soit par ton taxi. On te remet alors un ticket te donnant accès au site pour une durée de 5 jours. Garde-le sur toi lors de tes visites, il te sera demandé à l’entrée des temples. Certains policiers viennent même vérifier que tu as ton ticket au lever du soleil sur les temples.

EXPLORER LES TEMPLES

Si, comme moi, tu es accro aux monastères en tout genre, tu vas adorer Bagan. Les temples sont tous différents les uns des autres et possèdent leur propre histoire et atmosphère.

Loue un e-scooter (la plupart des hôtels en propose) et commence ton expédition à travers ces merveilles architecturales.

Petit détail, les Birmans sont strictes avec la tenue vestimentaire pour les touristes souhaitant visiter les temples. Hommes comme femmes doivent se couvrir les épaules et les jambes et bien sur, on se déchausse avant d’entrer.

SHWEZIGON

Tout comme la pagode Shwedagon à Yangon, Shwezigon est en forme de cloche, recouverte de feuilles d’or. Sa construction commence en 1059 sous le règne du roi Anawrahta. La légende raconte que la pagode abriterait une dent de Bouddha. Très appréciée par les Birmans qui viennent de tout le pays pour s’y recueillir, cette pagode est pour moi la plus majestueuse de Bagan.

J’ai eu la chance incroyable d’assister à la procession de petits novices. Un moment extraordinaire.
ANANDA

l’Ananda est sans nul doute un des plus beaux temples de Bagan. Edifié en 1901 par le roi Kyanzittha, son architecture magnifique aurait été inspirée des moines venus d’Inde.

Ce temple est dédié à la sagesse de Bouddha, ce qui lui vaut le surnom de temple de la sagesse.

THATBYINNYU

Avec ses 66 mètres de hauteur, Thatbyinnyu est le temple le plus haut de Bagan.

Il n’est pas forcément le mieux conservé ni celui à l’aspect le plus luxueux mais je lui trouve personnellement une allure élégante. Sa taille et son architecture font de ce temple un monument impressionnant.

Evidemment, cette courte liste est loin d’être exhaustive… à toi d’aller explorer ces merveilles les unes après les autres!

SE PERDRE DANS LES VESTIGES DU SITE

Beaucoup d’édifices sont aujourd’hui en ruines, ce qui offre à Bagan un charme unique. Lors de tes visites de temples, n’hésite pas à sortir de la route principale, et à te perdre dans les chemins sableux, car souvent s’y cachent des merveilles d’architecture. C’est ainsi que je suis tombée sur ce splendide monument, perdu au milieu de nulle part, avec pour seul gardien ce vieil homme au regard doux.

Les jeunes Birmans ont pour habitude de se réfugier entre copains dans les plus petites structures, celles qui semblent laisser à l’abandon. Ne t’étonne donc pas de trouver une bande d’ado jouant sur leur smartphone à l’abris, sous la fraicheur des vieille pierres.

ADMIRER LE LEVER DU SOLEIL

Il ne serait pas concevable de passer par Bagan sans prendre le temps de s’émerveiller devant ce spectacle irréel. Le soleil qui se lève à la mesure que les montgolfières s’envolent avec les temples en toile de fond donne clairement une autre perspective à ta journée.

Depuis 2019, il est désormais interdit de monter sur les pagodes pour des raisons évidentes de préservation du site. J’ai eu « l’opportunité » d’expérimenter cette grimpette juste avant l’interdiction et s’il est vrai que cela offre un joli point de vue pour une photo, tu peux trouver une colline qui fera aussi bien l’affaire tout en respectant le patrimoine.

BAGAN EN BREF

OÙ DORMIR ?

Thante Hotel
30€ la chambre double avec petit déjeuner. Et en prime une jolie piscine pour se rafraichir après une journée de visite.

OÙ MANGER ?
  • Au Sanon restaurant, juste à côté du Thante Hotel
    Pour soutenir le projet. Il s’agit d’un programme d’apprentissage du métier de restaurateur à de jeunes Birmans issus de milieux défavorisés. Le personnel de salle et de cuisine est donc exclusivement composé d’apprentis, qui ont a coeur d’apprendre.
    Leur apprentissage, ainsi que leur logement, nourriture et uniforme, sont financés par les bénéfices du restaurant. Ils perçoivent également un petit salaire et touchent les pourboires.
    Toute l’équipe est d’une grande gentillesse et la bonne volonté des apprentis est véritablement touchante.
  • Au restaurant local, en face du Thante hotel.
    Ce restaurant est tout nouveau, je l’ai découvert lors de mon troisième séjour en février 2020. L’endroit est toujours rempli de locaux, ce qui est bon signe. La nourriture y est bonne et pas chère (plat entre 1 et 2€) et le service curieux et attendrissant.
  • Au Weather Spoon.
    Ce restaurant est victime de son succès et il faut souvent faire la queue avant d’avoir une table, même en basse saison. Plats Birmans et Européens délicieux à prix très raisonnable et le personnel est tout simplement parfait.
OÙ BOIRE UN VERRE ?
  • Au HTI Bar, pas très loin du Weather Spoon. Ambiance Européenne. Ce bar semble être le repaire des expatriés vivants à Bagan. Le service est excellent, tout comme les cocktails.
  • Dans l’un des restaurants au bord du fleuve Irrawaddy, spot parfait pour admirer le coucher du soleil.
COMBIEN DE TEMPS ?

Au moins 3 nuits. Et plus selon le temps dont tu disposes. À noter que l’entrée sur le site de Bagan est valable 5 jours. ça ne t’empêche pas de rester plus longtemps mais tu risques de te voir refuser l’accès de certains temples une fois la date limite dépassée.


PROCHAINE ÉTAPE

Il est maintenant l’heure de partir pour Mandalay et ses alentour. Mandalay est la deuxième plus grande ville du pays. Le trajet en mini van prend 5h (voyage en journée) et coûte une dizaine d’euros.

Mandalay et ses alentours

Deuxième plus grande ville de Birmanie, Mandalay est aussi la dernière capitale royale du pays. Plus authentique que Yangon, Mandalay est très réputée pour son jade, ce qui lui vaut le surnom de « cité des joyaux ».

ARRIVER À MANDALAY

EN AVION

De nombreux vols internationaux en direction et au départ de l’aéroport de Mandalay.

A savoir : l’aéroport est en fait situé à l’extérieur de la ville. Il faut compter une petite heure en taxi pour la rejoindre. A l’aéroport deux types de taxis sont disponibles : le taxi privé à 15,000 kyats (9€) ou le taxi partagé à 5,000 kyats (3€) par personne, plus avantageux si tu es seul.

EN BUS

Liaisons quotidiennes depuis Yangon, Bagan et Inle.

Jeunes enfants sur le pont de U Bein

À FAIRE À MANDALAY

La ville est très vivante et bien qu’elle soit à majorité bouddhiste, différentes religions s’y côtoient dans la paix et le respect de chacun. Comme partout en Birmanie, la journée démarre très tôt le matin et la vie nocturne est quasi inexistante. Il faut donc s’acclimater à ce rythme si tu veux profiter un maximum des beautés de l’endroit.

Dans la plupart des rues s’improvise un marché dès le matin très tôt et jusqu’à environ midi. Tu y trouveras principalement de la nourriture, fruits et légumes frais, épices, condiments, sous les regards curieux et courtois des Birmans. Un régal pour tous les sens.

C’est également le matin que tu as le plus de chance d’assister à la procession des moines et des nonnes. Un très beau moment.

Un petit don aux moines sous le regard amusé des plus jeunes qui doivent se demander d’où je sors !

Afin de visiter sans prise de tête, tu peux facilement réserver un tour de la ville, que tous les hôtels et chauffeurs de taxi proposent. Il en existe des différents, à l’intérieur et extérieur de la ville. Je te conseille d’opter pour le tour que tu choisiras en tuk-tuk, peut être moins confortable que le taxi mais tellement plus sympa! Pour l’équivalent de 20€, il te baladera toute la journée, à ton rythme, pour finir en beauté par un coucher de soleil sur la colline de Mandalay ou sur le fameux pont en teck d’U Bein.

Si tu choisis de visiter l’intérieur de Mandalay, tu pourras visiter le marché de Jade, une fabrique de feuilles d’or destinées à recouvrir les statues de Bouddha dans les temples, des monastères, des fabriques de sculpture sur bois (ils font des merveilles) et admirer un splendide coucher de soleil au sommet de Mandalay Hill.

AMARAPURA & SAGAING

A l’extérieur de la ville de Mandalay se trouve Amarapura et Sagaing, deux villes qui valent le coup de s’y arrêter.

Tu peux assister au dernier repas des moines au monastère de Mahagandayon (Amarapura) et visiter l’ancien village de Inwa en calèche. Le mieux est de te laisser guider par ton tuk-tuk, tu n’as qu’une chose à faire, te détendre et en prendre plein les yeux! Et pour finir la journée en beauté, quoi de mieux que de flâner sur le mythique pont en teck d’U Bein et de se faire de nouveaux petits potes!

MANDALAY EN BREF

OÙ DORMIR ?
  • Hotel Aurora, très propre et bien situé.
    19€ la chambre double avec petit déjeuner et 1 cocktail offert chaque soir.
  • PLUS CHIC : Hotel Yadanarbon, au coeur de la ville.
    50€ la chambre double avec petit déjeuner et belle piscine sur le toit.
OÙ MANGER ?

Dans les restos de rue ! Les restaurants Indiens valent le détour.

COMBIEN DE TEMPS ?

2 ou 3 nuits.


PROCHAINE ÉTAPE

Il est l’heure pour moi de rejoindre Le village de Kalaw, point de départ pour un trek dans les montagnes birmanes. Trajet de nuit (durée 8h) en bus JJ Express pour 18€.

Yangon la Capitale

LA CAPITALE BIRMANE

Yangon, ou Rangoon est la plus grande ville de Birmanie et pour entrer ou quitter le pays par avion, il te faudra surement passer par là.

La ville en elle-même vaut-elle de s’y attarder ?

Je dirais que oui, si tu as le temps, tu peux y passer une nuit ou deux. Si en revanche tes jours dans le pays sont comptés, je trouve personnellement qu’il y a beaucoup mieux à voir en Birmanie et que Yangon n’est pas une étape indispensable.

En ce qui me concerne, ce n’est que lors de mon troisième séjour en Birmanie que j’ai mis les pieds à Yangon. J’ai toujours sélectionné des vols internationaux en direction et au départ de Mandalay, deuxième plus grande ville du pays avec beaucoup plus de charme. Si tu souhaites plus d’informations, je t’en parle plus en détails ici: Mandalay et ses alentours

Néanmoins, une expérience dans la capitale birmane est unique en son genre et il y a de très jolies choses à voir comme l’impressionnante pagode Shwedagon.

LA PAGODE SHWEDAGON

Ce temple est impressionnant par sa taille et son allure luxueuse. La pagode principale mesure près de 100m de haut et est recouverte de milliers de feuilles d’or. Selon la légende, elle abriterait les reliques de quatre anciens Bouddha. La religion étant très importante en Birmanie, les locaux affectionnent tout particulièrement cette magnifique pagode et l’ambiance qui y règne est tout simplement envoutante.

Je pourrais passer des heures assise dans un temple birman, simplement à regarder les gens déambuler, prier, se prendre en photo. L’atmosphère est unique, hors du temps. La pagode Shwedagon m’a fait cet effet. Ce qui m’a le plus plu, c’est cette impression d’être dans un lieu de culte et non dans une attraction touristique.

Voir les prières des locaux au coucher du soleil avec la pagode dorée en toile de fond restera un de mes plus beaux souvenirs de ce pays. Rien que pour ce moment, je suis heureuse de m’être arrêtée à Yangon.

L’entrée est payante pour les touristes, 10,000 kyats (soit 6€).

LA 19th STREET

Si tu cherches de l’authenticité, je te conseille un détour par la 19th Street de Yangon. Dans la ville, les rues sont toutes numérotées, c’est donc très facile de se repérer et tu n’auras pas de mal à te déplacer.

Située au coeur du Chinatown de Yangon, la 19th Street est l’endroit parfait pour passer ta soirée. Tu trouveras une multitude de petits restos et bars de quartier installés à même la rue. Il ne te reste plus qu’à en choisir un et à t’installer sur une de ces petites chaises en plastique qui semblent avoir été crées pour des enfants, et attendre que la rue fasse son effet.

L’ambiance est agitée et relax à la fois, impossible à décrire. Les vendeurs ambulants défilent, ils proposent criquets, fruits, samoussas. Le quartier est très riche en therme d’ethnies, et tout ce beau monde cohabite et se mélange magnifiquement.

Les prix sont dérisoires, entre 1 et 2€ par repas, la bière a 0,6€, un paradis pour les petits budgets. En plus de son côté bon marché, j’ai aimé cet endroit parce que j’ai eu l’occasion d’observer la bienveillance et la générosité birmane de plus près.

Une scène en particulier restera à jamais gravée dans ma mémoire. Il existe beaucoup de petites nonnes, qui sont l’équivalent féminin des moines, habillées en rose et crânes rasés. Tout comme les moines, elles se déplacent en groupe avec une sorte de petite marmite destinée à recevoir les dons. Je suis attablée avec mes amis et nous voyons passer une trentaine de petites nonnes, âgées de 12 ans maximum en train de recueillir les dons. Tous les locaux donnent quelque chose, et un marchand de glace ambulant offre une glace à chacune des petites filles. Ce défilée de petites à la queue leu leu pour attraper leur glace est un souvenir qui me donne le sourire à chaque fois que j’y repense.

YANGON EN BREF

OÙ DORMIR ?

L’hostel Baobabed, sur la 19th Street.
Dortoirs et chambres à prix tout petits. Les salles de bains communes sont d’une propreté exemplaire.

OÙ MANGER ?

Dans la rue!
Essaye la Tea Leaf Salad, une spécialité birmane délicieuse ! Tu en trouveras pour moins de cinquante centimes ! J’accompagne la mienne avec du riz blanc et ça me fait un plat.

JAI EXPLOSÉ LE BUDGET

Pour ma dernière nuit en Birmanie, j’ai voulu me faire plaisir avec une bonne coupe de champagne. Direction l’hôtel Rosewood dans le quartier des ambassades pour me lover dans un des canapés confortables du bar. J’ai de la chance ce soir, il y a une chanteuse live. Ambiance cosy et raffinée. Au final je paye mon verre plus cher que ma nuit à l’hostel…

COMBIEN DE TEMPS ?

1 ou 2 nuits.

PETIT CONSEIL

le traffic à Yangon est un des pires que j’ai pu voir en Asie. Il surpasse Bangkok et Denpasar en terme d’embouteillages. La raison? Les deux roues sont interdits à Yangon, depuis qu’un des généraux de l’armée a eu un accident de scooter. Du coup, tout le monde se déplace en voiture. Pense donc à prévoir TRÈS large si tu dois rejoindre l’aéroport ou la gare routière.


PROCHAINE ÉTAPE

Je pars pour Bagan, la ville au mille pagodes en bus de nuit! Il faudra prêt de deux heures à mon taxi pour m’amener à la gare routière (25km depuis mon hostel).

La compagnie JJ Express effectue des trajets quotidiens depuis Yangon jusqu’à Bagan pour 19€ par personne. Le trajet dure 9h avec deux pauses, arrivée prévue au petit matin.

Les bus sont très confortables, j’ai d’ailleurs été étonnée par ce niveau de « luxe ». Ce sont des bus exclusivement destinés aux touristes. Attention cependant, comme partout en Asie, la clim est réglée au maximum, vêtements chauds et couverture sont de rigueur ! Pour plus d’infos sur les voyages en bus en Asie, c’est par ici: Pendant un voyage en bus

BIRMANIE: Infos pratiques

La Birmanie (la France ne reconnaît pas officiellement le nom Myanmar), est un pays qui a été fermé au Monde pendant près de 50 ans et qui s’est ouvert au tourisme en 2011. Cela en fait un paradis d’authenticité et de regards curieux (mais toujours bienveillants) de la part de sa population.

  • La monnaie est le Kyat (prononcé tchiat) 1€ = 1,600 Kyats (en 2020)
  • Un visa est obligatoire pour entrer dans le pays. Le E-visa est disponible en ligne sur le site officiel. J’ai obtenu le miens en miens en 48h! Il coûte 50$ pour une durée de 28 jours sur le territoire.
  • Les Birmans sont des personnes accueillantes mais très pudiques. Même s’il fait chaud, il est de bon goût de se couvrir les jambes (au moins jusqu’aux genoux) et les épaules, surtout dans les campagnes. Il n’y a aucun risque à sortir en mini short, mais cela risque de mettre les locaux mal à l’aise.
  • On ne te laissera pas entrer dans un temple ou un monastère si tes épaules et tes genoux ne sont pas couverts. Déchaussement obligatoire à l’entrée.
  • En général, les prix sont fixes et on ne marchande pas. L’arnaque n’est pas (encore) dans les moeurs des Birmans et les prix annoncés sont les mêmes pour tout le monde.
  • Les chauffeurs de taxi ou de tuk-tuk font souvent payer à la personne. Ainsi, avant d’annoncer le prix de la course, ils demandent « how many people ». Très avantageux si tu voyages seul !
La fameuse tea leaf salad !

J’AIME

  • La Tea Leaf Salad, un des plats phares du pays, très appréciée des touristes, cette salade de feuilles de thé fermentées est un régal!
  • Les sourires sincères, la curiosité timide et la bienveillance inégalable des Birmans. L’humanité de ce peuple est réellement au delà de toute attente.
  • Le fait que les Moines se mêlent et vivent avec la population. Ils se déplacent en bus, mangent dans les restaurants de quartier, et certains font des selfies dans les temples!
  • La sécurité omniprésente. En tant que femme voyageant seule, je ne me suis jamais sentie en insécurité une seule seconde en Birmanie. Au contraire, ne t’inquiètes pas si tu te perds ou qu’il t’arrive un problème, tu trouveras TOUJOURS une aide précieuse ici.

J’AIME MOINS

  • Le bétel, ce tabac à chiquer rouge traditionnel qu’un grand nombre de Birmans recrachent après l’avoir mastiqué.
  • La climatisation à fond dans les bus! Prévois une couverture pour les longs trajets ou c’est le rhume assuré!