Ubud, entre rizières et Monkey Forest

Située dans le centre de l’île, la ville d’Ubud est le centre culturel de Bali et elle le mérite bien. Une ambiance bohème, de l’art à tous les coin de rue, des cours de yoga au milieu des rizières, Ubud est l’endroit idéal pour se recentrer spirituellement tout en profitant d’un paysage verdoyant.

LA MONKEY FOREST

La Monkey Forest est un incontournable de Bali. Cette réserve naturelle abrite environ 700 singes.
Ils sont en totale liberté, et il n’est donc pas rare d’en voir certains à l’extérieur du site. Ils sont habitués aux humains et savent qu’ils seront nourris à l’intérieur de la réserve.

Quand tu entres dans la Monkey Forest, tu dois savoir que tu pénétres sur le territoire des singes. Ils sont chez eux et n’ont absolument pas peur des humains.
Si tu as de la nourriture sur toi, certains capucins pourront te sauter dessus gentiment sans aucune crainte (ça m’est arrivé et j’ai quand même poussé un petit cri!)

Photo de Sebastian Voortman sur Pexels.com

Tu trouveras d’ailleurs des vendeurs de bananes et de cacahuètes pour attirer les singes si tu souhaites les nourrir. Ici pas d’arnaques, la technique est efficace à tous les coups.

Fais quand même attention à tes affaires et évite de laisser ton sac ouvert, les singes adorent se servir de tout ce qui dépasse et certains d’entre eux maitrisent même l’art du selfie à la perfection !

Monkey Forest
Ouvert tous les jours de 8h30 à 18h
Prix d’entrée 80, 000 RP (5€)

LES RIZIERES DE TEGALLALANG

Situées à 10km au nord du centre ville d’Ubud, les rizières de Tegallalang font parties de plus belles de l’île. De nombreux photographes et peintres aiment s’y rendre pour s’en inspirer.

Je les ai visitées en Janvier, à savoir en pleine mousson balinaise ! Heureusement pour moi, il n’a pas plu ce jour-là, mais le climat général humide a rendu les rizières plus boueuses que verdoyantes.
Même si je n’ai sans doute pas explorer l’endroit à la période la plus adaptée, j’ai été émerveillée par cet étendu de nature et le travail immense qui est fourni par les Balinais pour la culture.

Les rizières de Tegallalang attirent de plus en plus de touristes et certains Balinais profitent du filon et ont installé des balançoires au dessus des rizières, proposant une photo en échange de quelques roupies.
D’autres, bien peu scrupuleux se sont carrément installés dans la rizière avec une petite barrière en bois, et font payer un droit de passage pour continuer la balade. Il ne s’agit que de quelques centimes à chaque fois mais le principe est discutable.

QUE FAIRE D’AUTRE À UBUD

  • Flâner au marché central, au coeur d’Ubud. C’est le rendez-vous des locaux et des voyageurs. Tu y trouveras quantité de sarongs, d’épices, de fruits frais et de décoration en tout genre. C’est l’occasion d’acheter un bel attrape-rêve en souvenir.
  • Assister à un spectacle de danse balinaise au Palais Royal D’Ubud.
  • Visiter le temple de Pura Taman Ayun.
  • Prendre un cours de yoga dans la nature. Quoi de plus agréable pour se ressourcer de le faire au milieu d’une rizière, avec le chant des oiseaux en fond sonore ?
  • Te faire tatouer. Les Balinais sont des artistes, et à Ubud, beaucoup d’entre eux expriment leur art à travers le tatouage. Les prix sont très attractifs et les conditions d’hygiène irréprochables.
Source: Yuk Ngetrip

UBUD EN BREF

OÙ DORMIR ?

Angga Homestay, dans le centre d’Ubud.
Maison d’hôte pleine de charme, qui offre des chambres confortables et un excellent petit déjeuner. Dépaysement garanti.
12€ la chambre double avec petit déjeuner.

OÙ MANGER ?
  • Mudra Cafe
    Un restaurant ayuverdique très mignon, on y mange sain et bon !
  • El Mexicano
    Restaurant mexicain (logique), pour changer un peu de la nourriture locale. Intérieur très coloré et Margarita à tomber !
  • Kubu at Mandapa
    Restaurant de l’hôtel Ritz Carlton, réservé aux grandes occasions ! On dîne dans un cocon privé en bordure de rivière. Absolument fantastique ! J’ai eu la chance d’y passer ma soirée d’anniversaire.
SE DÉPLACER

Le plus simple et le plus économique est de louer un scooter à la journée, à la semaine ou au mois. Si tu restes deux semaines ou plus, ça vaut parfois le coup de louer au mois, cela te revient moins cher !

Une réflexion sur « Ubud, entre rizières et Monkey Forest »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s