Koh Phangan

Connue principalement pour ses Full Moon Party, Koh Phangan attire les touristes en quête de fêtes et de plages paradisiaques.

Mais Koh Phangan, c’est surtout une nature verdoyante, de magnifiques couchers de soleil et une communauté d’expatriés hippie qui donnent à cette île une énergie si particulière et un certain pouvoir spirituel.

Si je ne conseille pas forcément de s’arrêter chez sa voisine, Koh Samui, j’ai été subjuguée par la beauté et l’ambiance unique de Koh Phangan et je ne peux que te recommander fortement d’y faire un tour !

Vue sur la plage d’Haad Than Sadet, à l’ouest de l’île

ARRIVER À KOH PHANGAN

DEPUIS SURAT THANI

L’avantage avec l’aéroport de Surat Thani, c’est qu’il est extrêmement bien relié avec les principaux aéroports thaïlandais, offrant quotidiennement des vols directs et depuis Bangkok et Chiang Mai notamment.
Une fois sur place, il existe un package bus + ferry pour rejoindre Koh Phangan. Peu importe la compagnie que tu choisis, la prestation proposée est la même, et les compagnies travaillent d’ailleurs ensemble.
Tu peux réserver en avance sur 12Go.Asia, ou acheter un ticket directement à ton arrivée à l’aéroport.

Package Ferry + Bus 500 bahts par personne (14€)

ATTENTION : Il faut compter entre 1h30 et 2h pour rejoindre le port de Donsak d’où partent les ferries.

DEPUIS KOH SAMUI

Si tu atterris à l’aéroport de Koh Samui, tu as le choix entre plusieurs embarcadères de départ (Nathon Pier, Bangrak Pier, Lipa Loi). Quoi qu’il en soit, les prix et durées sont plus ou moins les mêmes.
– En ferry – Trajet 1h30 – 200 bahts
– En speed boat – Trajet 20 min – 300 bahts

Quel que soit l’embarcadère et la compagnie que tu choisis, tu arriveras à Thong Sala, à l’ouest de l’île de Koh Phangan.

LES QUARTIERS DE L’ÎLE

La plupart des centres d’intérêts de l’île de Koh Phangan se trouve à l’ouest. La côte est est plus sauvage et plus difficilement accessible, mais pas dénuée d’intérêt si tu aimes les endroits calmes et que tu as une âme de Robinson Crusoé.
Petit coup d’oeil sur les différents quartiers:

HAAD RIN

Située au sud ouest de l’île, Haad Rien est bien connue des voyageurs en quête de divertissement. C’est en effet sur cette plage qu’on lieu les fameuses Full Moon Party, (soirées qui consistent plus à s’alcooliser et se droguer toute la nuit, plutôt qu’à célébrer la pleine lune).
Évite donc ce côté si tu cherches du calme et de l’authenticité. Néanmoins si tu budget est serré ou si tu cherches une vie nocturne développée, tu trouveras ton bonheur à Haad Rien.
De nombreux hostels à des prix défiants toute concurrence.

BAAN TAI

C’est dans ce quartier que j’ai passé deux mois lors de mon séjour à Koh Phangan. Situé entre Haad Rin et Thong Sala, Baan Tai attire pas mal de touristes et conserve à la fois un caractère local très appréciable.
De très jolies plages avec vue sur Koh Samui.
Tu y trouveras un bon choix d’hôtel et de guest houses à prix très raisonnable et il y a même un petit monastère, Wat Pho, qui abrite un Tamarin de 200 ans.

Plage de Baan Tai
THONG SALA

C’est la « plus grande ville » de l’île si on peut dire ça comme ça. Thong Sala est connue pour son embarcadère (unique point d’entrée et de sortie de Koh Phangan) et sa vie nocturne.
Si tu es jeune et que tu aimes la fête et rencontrer du monde, je pense personnellement que Thong Sala est une alternative à Haad Rin. Les établissements bon marché sont très appréciés des backpackers et grâce à ses marchés et ses restaurants de rue, Thong Sala conserve un côté authentique et local.
En revanche si c’est la plage que tu recherches, Thong Sala n’est pas la destination la plus adaptée.

SRI THANU

Un peu plus au nord de Thong Sala est toujours sur la côte est, Sri Thanu est le quartier hippie par excellence. L’endroit regorge d’établissements proposant yoga, méditation, danse et ateliers en tout genre.
C’est également ici que tu trouveras une chouette selection de restaurants et cafés organiques et vegan, et également de jolies plages.

LE NORD – de Salad Beach à Chaloklum

Si tu aimes la plage, la nature et la tranquillité, c’est vers le Nord que tu dois te tourner sans hésiter !
Les plages sont sublimes et la nature luxuriante. Même les hotels et resort ont su trouver leur place dans le décors discrètement, en s’adaptant à l’environnement.
Une vraie bouffée d’air frais, beaucoup plus calme que les autres quartiers.

Mae Haad Beach, dans le Nord de l’île

À FAIRE

LES PLAGES

Koh Phangan a l’avantage d’avoir des plages de toute taille et ayant chacune son caractère unique.
Voici mon petit top personnel :

CHALOKLUM BEACH

Chalolkum est un village de pécheurs qui, en plus de son ambiance paisible, possède une plage absolument magnifique ! Pour s’y rendre, c’est dans le Nord de Koh Phangan qu’il faut aller et crois-moi, l’endroit vaut le détour ! Facilement accessible, restaurants de plages et massages.

MALIBU BEACH

Cette plage est de très loin ma préférée ! Son sable blanc est le plus doux et le plus fin que j’ai pu voir en Thaïlande jusqu’à maintenant. Située au Nord de l’île, Malibu beach est très facilement accessible et offre également une vue splendide sur son village de pécheurs et les montagnes juste en face.
Attention cependant, si Malibu beach n’est pas très grande, elle manque cruellement de points d’ombres… la casquette est donc de rigueur !
La plage est également réputée pour les amateurs de wake board.

Malibu Beach
SECRET BEACH ET ZEN BEACH

Ces deux plages se situent à proximité l’une de l’autre, dans le quartier de Sri Thanu. Elles sont particulièrement adaptées à la baignade, sans rocher et avec une marée basse qui n’est jamais trop conséquente.
Les plages situées dans cette zone offrent une vue sur l’île de Koh Tao et des couchers de soleil à couper de souffle ! Lorsque le soleil commence à se baisser, l’ambiance de Zen Beach se transforme doucement, et les expats s’y retrouve pour jouer de la musique, vendre des patisseries faites maison ou tout simplement admirer le spectacle.

Zen Beach
MAE HAAD BEACH

Au nord de l’île, Mae Haad Beach est une plage à ne pas manquer. En effet, elle est reliée à la minuscule île de Koh Ma par un banc de sable blanc digne d’une carte postale.
L’eau n’est pas la plus adaptée à la baignade à cause de la marée (en juillet et août en tout cas) mais la beauté de l’endroit vaut bien d’y passer une journée.

Koh Ma
DU YOGA ET DE LA MÉDITATION

Koh Phangan possède une importante communauté d’expatriés au mode de vie hippie, et de nombreux centres de yoga et de méditation en tout genre s’y sont développés.
C’est donc un endroit parfait pour s’initier à la pratique ou bien la développer.
Tu trouveras des flyers et des affiches partout dans les cafés et boutiques, proposant stages et cours de yoga, musique et retraites spirituelles en tout genre.

ATTENTION : comme tout endroit développé dans le tourisme du bien être et du spirituel, tu dois garder à l’esprit qu’il y a de tout.
Les professeurs et les centres sont nombreux mais tous ne sont pas de qualité, d’où l’importance de se montrer vigilant.

Shala de yoga en pleine nature au centre Pyramid

Pour ma part, j’ai pris quelques cours de différents yoga à Orion Healing Center.
Cet établissement situé en bord de mer offre des cures detox de plusieurs semaines ainsi que différents cours et ateliers que tu peux suivre à la fréquence de ton choix, sans besoin de réserver ou de t’inscrire.
Les prix sont tout à fait correctes et la shala avec vue sur la mer rend l’expérience vraiment agréable.

Note: je n’ai pas dormi sur place ou participé au programme détox, j’ai seulement suivi des cours de façon ponctuelle que j’ai trouvé satisfaisants.

Orion Healing Center est situé sur une petite plage très paisible
ADMIRER LES COUCHER DE SOLEIL
ZEN BEACH

La plage en elle-même vaut déjà le détour, mais l’ambiance qui s’installe au moment du coucher de soleil est tout simplement incroyable. Les expats et les touristes viennent s’installer sur le sable et profitent patiemment du spectacle en sirotant un cocktail ou un grattant sur leur guitare.
Le soleil quant à lui tombe dans la mer avec la petite île de Koh Tao en toile de fond.
Une vraie carte postale.

BLUERAMA

Bluerama est un resort situé non pas en bord de mer mais un peu plus en hauteur, offrant une vue spectaculaire depuis sa terrasse et sa piscine à débordement.
Même si tu n’es pas client de l’hôtel, je te conseille fortement de venir admirer le coucher de soleil depuis ce point de vue exceptionnel. Ambiance festive, musique live et très bons cocktails.

Credit photo: Trip Advisor
APICHADA

Coup de coeur !

Ce bar restaurant est tout simplement incroyable. Idéalement situé offrant une vue panoramique sur l’île, Apichada est l’endroit idéal pour admirer le coucher du soleil. Les couleurs sont juste phénoménales.
L’endroit est cosy et confortable avec sa grande terrasse toute en bois et ses coussins posés à même le sol. Musique live Indy certains soirs à partir de 17h.
Mon spot favori de l’île.

L’un des plus beau coucher de soleil que j’ai vu
LES CAFÉS ET RESTAURANTS VEGAN DE L’ÎLE

Koh Phangan étant réputée pour sa communauté hippie et son côté écolo, l’île est un paradis pour les végétariens et vegan (et aussi pour les autres!).
Pour en savoir plus sur les meilleurs restaurants et cafés, c’est par ici : Koh Phangan – Mes bonnes adresses

KOH PHANGAN EN BREF

OÙ DORMIR ?

J’ai passé deux mois au Cheeva Beach Resort à Baan Tai et je ne peux que recommander cette adresse.
Seulement quelques bungalows, avec une terrasse privative pour chacun d’eux, à quelques pas de la plage, le Cheeva Beach Resort est parfait en terme de confort et son rapport qualité/prix est imbattable.
Piscine et restaurant sur place.

Cheeva Beach Resort

Note: le tarif que j’ai payé prend en compte la durée de mon séjour et la période particulièrement calme (été 2020) et n’est donc pas représentatif.
En « temps normal« , compte 20€ par nuit, sans petit déjeuner.

OÙ MANGER ?
  • La food court et le Pantip Market
    La meilleure street food et les prix les plus bas.
    Tous les deux sont situés à Thong Sala.
  • The Zen
    Restaurant japonais tenu par Nobu San, japonais installé sur l’île depuis plus de trente ans !
    Je crois n’avoir jamais mangé d’aussi bons sushis !
  • Basilico
    Tout simplement la meilleure pizza de l’île !

Tu trouveras également un top de mes meilleures adresses en cliquant ici.

OÙ BOIRE UN VERRE ?

Apichada
Pour son ambiance décontractée et son point de vue époustouflant.

SE DÉPLACER

Si tu souhaites visiter l’île, il te faut absolument un scooter. Tu peux en louer facilement et absolument partout.
Le plus pratique est de le louer directement en arrivant à l’embarcadère. À cent mètres, tu trouveras deux agences de location, Kate Jeep & Bike et Adam Big Bike qui sont juste à côté l’une de l’autre.
J’ai testé les deux personnellement et je les recommande les yeux fermés, ils sont tous les deux arrangeants et très sympathiques.
Le prix annoncé est de 250 bahts par jour (comme partout ailleurs) mais cela est bien entendu négociable, surtout si tu restes plusieurs semaines.


Alors, prêt(e) à partir pour cette île merveilleuse ?

Koh Phangan – Mes bonnes adresses

En plus de ses plages de sable blanc et de ses Full Moon Party, Koh Phangan est un vrai petit paradis pour les papilles.
Petit coup d’oeil sur mes endroits préférés.

POUR TRAVAILLER

BUBBA’S COFFEE

Il y a deux restaurants Bubba’s à Koh Phangan, le Bubba’s Coffee à Baan Tai et le Bubba’s Roastary à Haad Yao.
Les deux endroits proposent la même carte, c’est donc à toi de voir lequel est le plus proche de toi.
Situé en bord de route, Bubba’s offre une salle climatisée, parfaite pour travailler, ainsi qu’une terrasse.
Au menu, petits déjeuners divers, tartine d’avocat, burger revisité, jus frais et cafés en tout genre.
J’ai eu un petit coup de coeur pour leur limonade à la lavande faite maison, un vrai délice.

Bubba’s Coffee59 Baan Tai
Bubba’s Roastery 56/4 Moo 8 Haad Yao
Ouverts tous les jours – 7h / 18h

LA CASA TROPICANA BY COSPACE

Située à Baan Tai, la Casa Tropicana est l’espace de co-working par excellence de l’île.
C’est d’ailleurs ici que se retrouve les nomades digitales, pour profiter de la connexion wifi haut débit et la vue sur la mer.
Grande salle de co-working climatisée totalement vitrée pour profiter de la vue, et espace extérieur pour travailler dans un environnement paisible ou faire une pause déjeuner.
La carte est variée et les produits sont bons, avec en prime un service adorable et souriant.

Casa Tropicana92/3 Moo 1 Baan Tai
Ouvert tous les jours – 9h / 22h

POUR LES VEGAN

EAT.CO

Là encore, deux restaurants sont présents sur l’île, un à Thong Sala à quelques mètres de l’embarcadère que je ne recommande pas du tout, et le second à Sri Thanu, qui est rapidement devenu ma cantine !
Le concept c’est une cuisine vegan, des produits frais et une déco hippie à souhait.
Le restaurant est ouvert sur la rue, on mange à même le sol sur des gros coussins et il y a même un petit coin boutique qui propose des articles très sympas !
Au menu des bowls, des salades, des soupes et même des burgers 100% vegan !

Pita végétarienne humous avocat… hmmm !

Eat.Co – 72/1 Moo 8 Sri Thanu
Ouvert 10h / 21h
Fermé le Jeudi

KARMA KAFÉ

À quelques mètres d’Eat.Co se trouve un autre restaurant Vegan qui vaut le détour. Le Karma Kafé propose une cuisine saine et savoureuse, dans une ambiance cosy et détendue.
Tout est fait maison et tout simplement délicieux, et en plus le service est impeccable !

Karma Kafé – 20/18 Moo 8 Sri Thanu
Ouvert 9h / 22h
Fermé le Lundi

PARCE QUE C’EST BON

PURA VIDA CAFÉ

On ne vient pas ici pour la localisation qui est en bordure de route mais bien pour les plats qui sont un vrai régal pour les papilles !
J’avais pour habitude de souvent prendre mon petit déjeuner ici, c’est petit, mignon et toute l’équipe est très dévouée et accueillante.
C’est l’adresse idéale pour de bons oeufs brouillés ou un sandwich bien garni.

Pura Vida Café – 53/21 Moo 8 Haad Yao
Ouvert tous les jours – 8h / 18h

TABOON

Ce restaurant propose des spécialités israélienne et du Moyen Orient et c’est tout simplement un régal !
L’endroit est totalement ouvert, la terrasse offre des tables basses avec coussins au sol et une décoration soignée.
La cuisine est délicieuse et leur pain pita au zaatar hmmm j’en salive encore !

Taboon – 44/1 Moo 8 Sri Thanu
Ouvert tous les jours – 8h / 22h

POUR LA VUE

WHAT’S CUP

J’adore ce petit café ! La vue sur la plage d’Haad Yao est magnifique est l’endroit respire la quiétude. La carte est petite mais les produits sont de qualité. Choix de petit déjeuner, pâtisseries faites maison et jus organiques frais absolument délicieux.

What’s Cup54/30 Moo 8 Haad Yao
Ouvert tous les jours – 8h / 17h30

APICHADA

Mon point de vue préféré de Koh Phangan. Situé à Baan Tai, non loin du Wat Pho, Apichada est un endroit bien connu des expat qui viennent s’y retrouver en fin de journée pour apprécier le coucher du soleil.
Un DJ joue de la musique live dans une ambiance un peu psychédélique.
Choix de cocktail, jus de fruits et petite carte de nourriture, fait maison.

Ouvert tous les jours – 10h / 21h

POUR MANGER THAÏ

PUM PUI

Considéré à juste titre par les expats comme le meilleur restaurant Thaï de l’île, Pum Pui propose une cuisine locale toute en simplicité et en saveurs. Les plats sont tous simplement excellents et tous adaptables (pour les végétariens par exemple).
L’équipe est exceptionnelle et à Pum Pui, c’est difficile de se lasser de manger local !

Ouvert tous les jours – 12h / 23h

POUR MANGER FRANÇAIS

L’ALCOVE

Si néanmoins un petit ras le bol de la cuisine locale se faire sentir, L’alcove est l’adresse idéale pour un retour à la gastronomie française !
Tenu par deux Françaises adorables et dynamiques, ce petit coin de paradis installé face à la mer a des allures de boudoir avec sa décoration soignée dans les moindres détails.
L’Alcove propose une belle selection de vins et de plateau de fromages et charcuterie, ainsi que des très bons plats européens.
Bien sûr, les prix sont un peu plus élevés car certains produits sont importés mais l’endroit et l’accueil vaut vraiment d’y passer au moins le temps d’une soirée.

L’Alcove 15/1 Moo 6 Hinkong beach
Ouvert tous les soirs à partir de 18h


Et toi, quels sont tes adresses favorites à Koh Phangan ?

MENTIONS LÉGALES

1 – INFORMATIONS ÉDITEURS

Ce blog personnel Pieds dans le sable est édité par Chloé P.

2 – HÉBERGEMENT

Ce site est hébergé par la société Automattic par le biais de son interface wordPress.com

Siège social
132 Hawthorne Street
San Fransisco
CA 94 107

3 – COOKIES

L’utilisateur est informé que des cookies peuvent s’installer sur son navigateur. Il peut dans tous les cas les effacer librement.

4 – DROITS D’AUTEUR ET COPYRIGHT

Le contenu entier de ce site, incluant les photos et texte et l’entière propriété intellectuelle de son auteur Chloé P. Toute représentation, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé est interdite.
Toute exploitation non autorisée du site ou de l’un des éléments qu’il contient sera constitué comme une contrefaçon et poursuivie conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivant le code de la propriété intellectuelle.
Conformément à l’article L.335-5 du code de la propriété intellectuelle, les courtes citations du contenu sont autorisées, sous réserve que soient indiqués clairement le nom de l’auteur et de la source, par un lien vers une des pages de ce site web.

5 Astuces pour un intérieur cosy

Lorsqu’on voyage, notre logement change et diffère plus ou moins souvent et on est jamais vraiment chez soi, même si l’on reste plusieurs semaines voir plusieurs mois dans la même chambre d’hôtel ou le même Air bnb.

Je trouve que c’est quand même plus sympa d’avoir un intérieur cosy, surtout si tu passes comme moi, un peu de temps au même -endroit. Par manque de place et restriction de budget, il est cependant difficile d’investir dans de la déco, que tu ne vas sûrement pas pouvoir trimballer jusqu’à la prochaine destination.

Voici 5 astuces faciles et bon marché pour donner à ton intérieur une ambiance plus cosy.

1 – UN POT DE FLEUR FAIT MAIN

J’ai réalisé celui -là quand on m’a offert des fleurs, et que, bien évidemment je n’avais pas de vase pour les exposer.

Rien de plus simple. Il s’agit ni plus ni moins d’une petite bouteille plastique que j’ai découpé. Le sac en jute me sert quant à lui de pochon pour ranger mes bijoux.

Et voilà, en moins de 5 minutes, un petit pot de fleur complètement gratuit !

2 – UN LIT AMBIANCE BOHEME

C’est sympa la literie toute blanche qu’on trouve dans les hôtels, mais ça manque quand même un peu de caractère. J’ai remédié à ça avec une astuce toute simple que j’ai trouvé dans mon sac !

Le sarong acheté à Bali, en plus d’être bien utile pour me couvrir les jambes avant d’entrer dans un temple, fait également un magnifique couvre-lit ! Ça donne de la couleur et une ambiance plus boho à la chambre.

3 – « EXPOSER » SES BIJOUX

Il faut bien l’avouer, niveau déco, on est limité en voyage, puisque le but et de transporter l’essentiel. Du coup, ça ne fait pas grand chose à montrer pour embellir un peu la chambre d’hôtel tristounette.
J’ai fouillé dans mon sac à la recherche d’un truc sympa à exposer et je me suis rendu compte que mes bijoux pouvaient carrément faire office de déco, et apporter à la pièce une petite touche girly !

4 – DES BOUGIES

Bon là, ça demande de dépenser quelques euros. Mais c’est tellement agréable une bougie qui brûle et ça habille une pièce tellement facilement !

Pour ma part j’ai choisi d’investir dans des petits portes bougies, vraiment petits comme ça je peux facilement les transporter. Je pose des bougies chauffe plat dessus et le tour est joué, j’ai une chambre cocooning.

En plus, les bougies ça s’avère bien utile en cas de coupure de courant qui peuvent être fréquentes, et je parle en connaissance de cause !

5 – JOUER AVEC LE MOBILIER

Je n’irais pas jusqu’à parler de Home Staging, il ne s’agit pas ici de déplacer ou de repeindre les meubles, on est quand même pas chez soi !

Mais on peut s’adapter avec ce qu’on a sous la main et dévier la fonction principale d’un objet pour le rendre esthétiquement plus intéressant.

Ici par exemple, j’utilise ce porte serviette en bois (qui est déjà un objet sympa en soi) comme porte vêtement, porte sac, porte tout en fait ! J’y ai suspendu une écharpe colorée, une veste légère faite main et mon petit sac acheté au Cambodge et je suis plutôt satisfaite du résultat.


Et toi, as-tu des astuces déco que tu aimerais partager ?

Chiang Mai – mes bonnes adresses

Cela fait maintenant plusieurs mois que je vis à Chiang Mai et il est temps de t’en dire un peu plus sur mes adresses préférées.

LES MARCHÉS

Une de mes activités préférées ! Quoi de plus sympa que de se balader dans un marché coloré à la recherche de nouveaux objets de déco ou de vêtements traditionnels ?
À Chiang Mai, l’artisanat est très développé, ce qui donne aux marchés un véritable intérêt. Tu trouves ici des choses que tu ne verrais nulle part ailleurs.

SUNDAY NIGHT MARKET

Le plus connu et le plus grand marché de la ville se tient tous les dimanches le long de Ratchadamnoen road à partir de 17h. Ce marché est absolument immense et propose des vêtements, bijoux, déco et souvenirs en tout genre. L’artisanat exposé est souvent de qualité et il est possible de faire de très bonnes affaires au Sunday Night market.
Les odeurs s’entremêlent grâce aux nombreux stands de nourriture qui sont tous plus attirants les uns que les autres. Je ne les ai pas encore tous testé mais c’est sur ma liste !

Le point négatif du Sunday night market est qu’il est victime de son succès. Ce n’est donc pas l’endroit idéal si tu cherches à éviter les touristes. Néanmoins je te le conseille vivement, c’est un des plus beaux marchés que j’ai fait en Asie.

SATURDAY NIGHT MARKET

Plus petit et un peu moins agité que son grand frère du dimanche, le Saturday night market a lieu au même endroit et offre les mêmes prestations, en un peu plus réduit. C’est une bonne alternative si tu cherches un endroit un peu moins bondé ou si tu ne passes pas le dimanche soir à Chiang Mai.

JINGJAI MARKET

Coup de coeur !

Situé au nord de la vieille ville de Chiang Mai, le Jingjai market est de très loin mon préféré! C’est même devenu mon spot du dimanche matin ! Endroit bien connu des locaux, le marché propose à la fois de l’artisanat fait main, des produits bio, et une grande variétés de vêtements et accessoires de seconde main.
L’ambiance est bohème, hippie, et c’est impossible de ne pas trouver son bonheur ici.
Stands de café et de nourriture et musique live.

Tous les samedis et dimanches matin jusqu’à 13h.

LE SHOPPING

MAYA LIFE SHOPPING CENTER

Grand centre commercial situé dans le quartier de Nimman. J’aime le Maya mall pour ses stands éphémères qui proposent une grande variété d’artisanat propre au nord de la Thaïlande. Et sinon, il y a bien sur toutes les boutiques du centre commercial.

Ouvert tous les jours – 10h à 22h

FRIPERIES

Tu trouveras à Chiang Mai plusieurs magasins de seconde main dans lesquels il n’est pas rare de dénicher de vrais petits trésors. Mon préféré est le Love’s 70, juste à côté du Fern Forest Café. A l’intérieur, une quantité impressionnante de vêtements et accessoires dans une ambiance vintage. J’aime ce coté brocante et la gentillesse de la vendeuse.

Ouvert tous les jours – de 12h à 21h

LE BIEN – ÊTRE

OASIS SPA LANNA

La marque Oasis Spa possède plusieurs établissements à Chiang Mai, dont un qui est à proximité du temple Wat Prasing. L’endroit est absolument fantastique, un véritable oasis de verdure au milieu de la ville. Les cabines de soin sont des jolies petites maisons individuelles disposées autour d’un magnifique jardin.
C’est l’adresse idéale pour se ressourcer et se laisser dorloter.
Le spa propose une carte variée de soins et de packages destinés à la détente et à l’abandon.
Le personnel est absolument adorable et les soins sont de grande qualité.

https://www.oasisspa.net/destination/chiangmai/Lanna_Wat_Prasing/

SHIZEN HAIR SALON

L’endroit en lui -même est déjà exceptionnel. Dans une petite maison d’architecte aux grandes baies vitrées et à la décoration soignée, Kotchamol chouchoute tes cheveux avec des produits naturels et un savoir-faire bien à elle.
Ici, pas de musique de boite de nuit ou de lumière tape à l’oeil. Le lieu est cosy et intime et on s’y sent véritablement comme à la maison.
Adresse coup de coeur.

https://www.facebook.com/shizen.chiangmai/

DIVERS

THE LOST BOOK SHOP

Cette librairie située dans la vieille ville, à proximité des remparts est composée de deux étages. C’est une boutique comme je les aime, à l’ancienne avec des livres qui débordent des rayons. Livres d’occasion, neufs, éditions limitées ou encore ouvrages introuvables, il y en a pour tous les goûts ici et surtout pour toutes les langues !
Un vrai paradis pour ceux qui aiment chiner.

https://www.facebook.com/pages/The-Los-Book-Shops/158594417546042

THE HAPPY FROG

Dans la même rue que The Lost book shop, cette boutique propose fromages et charcuteries en provenance d’Europe ! Disponibles à la coupe ou en planche, à consommer sur place ou à emporter, cet endroit est parfait pour combler les petits manques de la gastronomie française. Baguettes, fromages, jambon crus, olives… un petit remontant quand tu arrives à saturation des pad Thaï !

https://www.facebook.com/pages/category/Restaurant/The-happy-frog-101629797915733/

OASIS ROOFTOP GARDEN BAR

Rien à voir avec le Spa dont je parle plus haut. Ce joli bar, tenu par un français, est posté sur le toit d’un petit immeuble. La décoration est cosy et chaleureuse, canapés avec coussins, lampions, fleurs sur les tables… parfait pour déguster un bon cocktail en fin de journée.
Leur margarita est absolument divine !

https://www.facebook.com/oasisrooftopgardenbar/

La Cup menstruelle

Après avoir été intriguée et hésitante à propos de la cup, je me suis décidée (il y a deux ans), à tester la cup, ou coupe menstruelle.
Petit point sur un objet révolutionnaire.

QU’EST CE QUE LA CUP ?

C’est une alternative aux tampons ou serviettes hygiéniques. En forme de petite cloche et fabriquée en silicone, la cup s’introduit dans le vagin en période de menstruation pour recueillir le sang.
Au lieu de la jeter lorsqu’elle est pleine, comme on le fait avec un tampon, on la vide, la nettoie et elle peut immédiatement être réutilisée.

COMMENT ÇA MARCHE ?

L’objet peut paraitre impressionnant au premier abord, mais pas de panique, une fois introduit, tu ne le sens pas.
Il existe plusieurs tailles, pour ma part j’ai pris la plus petite qui est parfaite et amplement suffisante si tes flux ne sont pas particulièrement abondants.
Une fois en main, il faut alors plier la cup sur elle-même, ou bien la rouler, et l’insérer doucement en toi, en étant détendue.
La meilleure position est d’être accroupie. Tu peux aussi la mettre sous la douche pour qu’elle s’insère plus facilement.

Une fois à l’intérieure, elle se déplie et se met en place toute seule et si elle est bien positionnée, tu n ‘es pas censée la sentir.

Voici comment plier la cup avant de l’insérer

LES AVANTAGES

ÉCOLOGIQUE

Fini le gaspillage avec les protections jetables et polluantes, et polluantes elles sont énormément ! Les protections jetables ne sont pas recyclables et mettent 500 ans à se dégrader. Et cela concerne uniquement la protection en elle-même, à cela s’ajoute l’applicateur, l’emballage etc…

Les protections qui finissent jetées dans les toilettes disparaissent peut être miraculeusement de nos salles de bain mais quand on sait que tout fini par atterrir dans l’océan, c’est peut être l’occasion de changer quelques habitudes.

La cup, c’est actuellement la solution la plus respectueuse de l’environnement, et l’adopter, c’est aussi une façon d’apporter notre petite pierre à l’édifice.

5 MILLIARDS

C’est le nombre de tampons et applicateurs jetés chaque année en France

ÉCONOMIQUE

Bien sur qu’à l’achat, elle coûte plus cher qu’une boite de tampons. Il faut compter une vingtaine d’euros en moyenne selon les marques. Mais sachant qu’elle a une durée de vie de plusieurs années, le calcul est vite fait !

AGRÉABLE

Ce que j’apprécie particulièrement avec la cup, c’est qu’elle ne dégage pas de mauvaises odeurs comme le font les tampons, ou pire, les serviettes hygiéniques.
Même en plein été, sous forte chaleur, tu peux faire le grand écart au bureau sans risque !

Niveau confort, c’est vraiment le top, elle ne se sent pas et reste en place quand tu vas aux toilettes.

PRATIQUE

Tu peux garder ta cup jusqu’à 12 heures d’affilée ! Plus besoin de faire des aller retours aux toilettes. Et si c’est déjà super pratique dans la vie quotidienne, ça l’est encore plus quand tu voyages et que tu passes la journée ou la nuit dans les transports !

Tu peux également continuer de pratiquer ton sport habituel sans être dérangée et te baigner sans risque d’infections.

INOFFENSIVE

Et ça, c’est vraiment la raison principale qui m’a convaincu de passer à la cup.

On n’en parle pas assez mais les protections jetables sont composées de résidus toxiques et néfastes pour le corps. En effet, elles sont fabriquées à base de coton. Et savais -tu que les cultures de champs de coton sont arrosées de pesticides qui comptent parmi les plus toxiques utilisés en agriculture ?

Les utiliser peut entrainer des irritations, des mycoses, des inflammations et sans parler du fameux trop peu connu choc toxique, qui peut, dans le pire des cas, s’avérer mortel.
Lauren Wasser, jeune mannequin américain a eu le malheur d’être victime de choc toxique, suite à quoi elle a dû subir une amputation de sa jambe droite. Elle se bat aujourd’hui pour faire connaitre les dangers liés aux protections jetables.

Voici deux illustrations que j’ai trouvé sur deux sites très informatifs quant aux dangers des protections jetables:

Le site Plim.fr donne une grande quantité d’information sur les substances toxiques présentes dans les protections jetables
Cycl’ Intima est une excellente source d’information qui balaye les idées reçues sur notre période de menstruation

Sans aller jusque là, je suis assez étonnée du peu de soin que nous apportons au choix de nos protections intimes.

De nombreuses habitudes saines sont rentrées dans notre quotidien comme par exemple réduire ou arrêter la cigarette, privilégier les aliments sans pesticide ou utiliser des produits non cancérigènes, par respect pour notre corps.
Insérer des produits toxiques directement à l’intérieur de nous n’est pas une très jolie marque de respect pour notre intimité, ni notre corps tout entier et encore moins notre santé.

LES INCONVÉNIENTS

CONNAITRE SON CORPS

La cup nécessite d’être un minimum à l’aise avec son corps et avec la vue du sang. En effet, pour la retirer, il faut bien souvent insérer ses doigts à l’intérieur du vagin pour l’attraper.
Si cet exercice peut sembler effrayant au premier abord, il devient très vite une habitude.
C’est tout à fait normal de ne pas être à l’aise au départ, d’avoir peur de mal la mettre, ou de ne pas réussir à l’enlever et il ne faut donc pas se forcer.
Mais si tu te sens curieuse et attirée par l’idée, tu peux commencer par une petite taille, qui est amplement suffisante si tes flux ne sont pas particulièrement abondants.
Et si tu n’y arrives pas du premier coup, ce n’est pas grave, l’important c’est d’essayer petit à petit. Peut -être que ton corps n’est pas détendu aujourd’hui et que demain il le sera plus.

LE REGARD DES AUTRES

Beaucoup de femmes sont mal à l’aise avec l’idée de devoir rincer et nettoyer leur cup sur leur lieu de travail, ce qui est parfaitement compréhensible. La société nous façonne avec l’idée que la période des mensurations est sale et qu’elle ne doit pas être abordée dans les conversations.

Et pourtant il n’y a absolument rien de sale dans le fait d’avoir ses règles, et encore moins dans celui de justement nettoyer sa protection. La plupart des femmes sont confrontées à ce phénomène, et il n’y a rien d’anormal à ça.

Ce qui est bizarre en revanche, c’est d’en faire un tabou qui met les femmes mal à l’aise.

Soskuld la vie d’une aide-soignante, une bande dessinée très bien pensée sur nos tabous et idées reçues

Lorsque tu fini ton café, tu rinces et nettoie ta tasse. C’est exactement la même chose avec la cup. Du moment que tu ne fais pas ça avec la culotte sur les chevilles, tu n’as pas à te sentir incommodée. Tu ne fais rien de mal, et rien de honteux !

Tu crois vraiment que tu devrais te sentir gênée d’utiliser un moyen de protection respectueux de ton corps et de ton environnement ?

ENTRETIEN

Rien de plus simple, il suffit de la rincer à l’eau entre deux utilisations. Et pour la désinfecter, fais la tremper dans de l’eau bouillante. A faire également avant une première utilisation pour la stériliser.
La plupart des cups sont vendues dans une boite ou un petit pochon, ce qui les rends facilement transportables. Et ça prend moins de place qu’une boite de tampons !

LES ALTERNATIVES

Si tu n’es pas à l’aise avec l’idée de la cup, mais que tu souhaites malgré tout passer à une solution écologique et inoffensive pour ta santé, tu peux te tourner vers les serviettes lavables.

Même principe que les serviettes hygiéniques jetables, sauf que celles – ci sont réutilisables et possèdent une durée de vie de plusieurs années. Elles s’accrochent à la culotte par un clip et sont fabriquées sans produits toxiques pour ta santé. Il en existe de différentes tailles selon tes flux et en plus leur aspect est beaucoup plus sympa que celui des serviettes jetables !

Celles – ci sont fabriquées à Auroville en Inde et m’ont coûtées moins de 5€ l’unité
Voici la serviette une fois pliée, parfaite à transporter

Personnellement, j’utilise ma cup la journée et mes serviettes la nuit. J’ai pris la taille la plus petite, qui est amplement suffisante pour des flux nocturnes, en ce qui me concerne.

ENTRETIEN

Pour les nettoyer, je les rince au préalable dans l’eau froide (l’eau chaude fixe le sang sur les vêtements) avec un peu de bicarbonate de soude quand j’en ai sous la main, et puis je les passe à la machine à laver avec le reste de mes affaires.

J’ai investi dans un pack de trois serviettes, ce qui est suffisant pour la durée de mon cycle. À toi de voir selon tes besoins.


Alors, convaincue par les protections intimes réutilisables ?

L’oeuf de Yoni

Encore peu répandu en Occident, l’oeuf de Yoni commence doucement à se faire connaître et à prendre sa place auprès des femmes. Qu’est-ce donc que ce mystérieux objet rond et à quoi sert-il exactement ? Coup d’oeil sur une petite merveille aux multiples bienfaits.

L’OEUF DE YONI C’EST QUOI ?

En sanskrit, yoni signifie organe génital de la femme. L’oeuf de yoni est donc un objet oval qui a pour but d’être introduit doucement dans le vagin.

Son origine remonte à des centaines d’années, en Chine ancienne, où il était utilisé secrètement par les femmes de la famille royale, comme une pratique taoïste visant à accroitre leur énergie sexuelle ainsi que leur plaisir.
Les premiers oeufs étaient en jade, pierre considérée comme sacrée en Chine possédants différents pouvoirs.

Contrairement à une fausse idée reçue, l’oeuf de yoni n’est pas un sex toy.
En revanche, c’est un moyen naturel de muscler ton périnée et de développer ton énergie sexuelle.

À QUOI ÇA SERT ?

Le yoni est considéré comme le centre du champs énergétique féminin. L’objectif de l’oeuf de yoni est de nous aider à nouer ou à renouer le contact avec notre énergie sexuelle (énergie vitale), qui est l’énergie la plus puissante et la plus profonde que nous possédons.

L’essence même de la vie part de cette énergie sexuelle.
Néanmoins, dans les sociétés occidentales, nos conventions nous poussent à nous désintéresser de cette énergie sexuelle, à ne pas la considérer et donc à ne pas la développer.
Quel dommage de passer à côté d’une puissance si bénéfique !

SES BIENFAITS
  • Tonifie et muscle le périnée : ça présente de nombreux avantages, notamment après un accouchement (avec avis de sa/son sage-femme) ou en prévention contre les descentes d’organes et incontinences urinaires.
  • Apaise les règles douloureuses et les douleurs internes. L’effet et immédiat, j’en ai fait l’expérience personnelle.
  • Offre une meilleure connaissance de son corps et une compréhension plus poussée de sa féminité. Notre organe étant interne, il faut reconnaitre qu’on ne le connait pas très bien. Utiliser un oeuf de yoni est un beau moyen de se connaitre un peu plus en profondeur.
  • Apporte une auto-guérison et rééquilibre naturellement les énergies. Grâce au pouvoir de la pierre que tu auras choisi, l’oeuf va rééquilibrer tout doucement les énergies de ton corps afin de t’apaiser ou d’augmenter ta confiance en toi.
  • Réveille l’énergie sexuelle et intensifie les orgasmes. En plus d’avoir un impact bénéfique sur la libido, il agit directement sur tes sensations physiques et celles de ton partenaire.
C’EST POUR QUI ?

Pour toutes les femmes ! Peu importe l’âge ou la condition physique, l’oeuf agit en douceur et apporte ses bienfaits à chacune souhaite l’essayer.
Que tu sois maman ou non, ménopausée ou non, sportive ou non, peu importe.
La seule condition nécessaire est de se sentir à l’aise avec l’idée et de ne pas se forcer.

QUEL OEUF CHOISIR ?

Il existe différentes tailles d’oeuf. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, on commence avec une grande taille que l’on réduit au fur et à mesure que le périnée se tonifie.

Le mieux est de commencer par une taille moyenne si tu n’as jamais eu d’enfant. Si tu as déjà accouché, une taille grande sera peut-être plus adaptée. Une fois que ton périnée sera plus expérimenté, tu pourras réduire la taille pour accentuer encore plus le travail.

QUELLE PIERRE ?

A l’origine, les oeufs étaient en jade. Néanmoins, tu peux également en trouver en obsidienne ou en quartz rose. A toi de choisir selon la pierre qui te correspond le mieux et les bienfaits que tu recherches.

  • Le quartz rose – pierre de l’amour et de la féminité, le quart rose est idéal pour une première utilisation. Cette pierre agit en douceur pour soigner les blessures émotionnelles. Relié au chakra du coeur, le quart rose possède de propriétés apaisantes et augmente la confiance en soi.
  • Le jade – pierre traditionnelle utilisée pour les premiers oeufs de yoni, le jade agit sur les chakras du coeur et du troisième oeil. En plus de ses propriétés curatives, il diminue la nervosité et favorise la libération émotionnelle.
  • L’obsidienne – pierre possédant un pouvoir très puissant. L’obsidienne est très appréciée des mediums pour son potentiel spirituel. Elle est directement reliée au chakra racine. Elle apporte la paix intérieure et protège des énergies négatives.
PERCÉ OU NON ?

Enfin, tu as le choix entre un oeuf percé ou non. Les oeufs percés ont la particularité de pouvoir être attaché à une petite corde, pour que tu puisses l’extraire plus facilement.
Là encore, ça dépend de ton ressenti et la façon dont tu es à l’aise avec ton corps.
La façon la plus naturelle d’extraire ton oeuf est de « pousser » afin qu’il sorte par lui -même.
Mais si cela te rassure, tu peux tout à fait y accrocher une ficelle.

COMMENT L’UTILISER ?

Lorsque tu es parfaitement détendue et en confiance, tu peux introduire délicatement l’oeuf à l’intérieur de ton yoni. Le mieux pour commencer et de l’insérer alors que tu es allongée et de rester dans cette position quelques temps afin de t’habituer à la sensation et à l’action énergétique.

Le principe de l’oeuf de yoni est qu’il tombe de lui-même une fois son travail terminé. Pour cette raison, je te conseille de le porter chez toi afin d’éviter les mauvaises surprises au bureau ou à la caisse du supermarché !

L’oeuf est solide, il ne se cassera pas s’il tombe. Il m’est arrivé plusieurs fois d’oublier le mien et de le voir tomber dans ma douche ou dans mes toilettes et il est toujours en parfait état !

Autre chose très importante, l’oeuf ne peut pas se perdre. C’est physiquement IMPOSSIBLE. Même s’il va « loin » dans le vagin, il finira par redescendre, pas de panique.

En terme de fréquence, il n’y a pas vraiment de règle, là encore c’est suivant ton ressenti et tes émotions. Tu peux le porter 5, 15, 30 minutes, plusieurs heures, et même si tu l’oublies et que tu dors avec, là encore tu ne risques rien.

Tu peux également le garder en toi pendant un rapport sexuel si tu te sens à l’aise. Il n’y a absolument aucun risque et cela peut t’aider à développer ou accroitre de nouvelles sensations.

Personnellement, j’utilise le mien pendant ma séance de yoga pour qu’il travaille bien son côté tonifiant sous l’effet des mouvements et je le garde jusqu’à ce qu’il tombe de lui même.

NETTOYER ET RECHARGER SON OEUF

Pour nettoyer ton oeuf, il suffit de le rincer à l’eau claire et pour une désinfection, le tremper dans de l’eau bouillante. Si tu choisi un oeuf percé, il faut également penser à nettoyer les petits trous. Tu peux utiliser une aiguille ou une épingle à nourrice.

Il est important de recharger son oeuf en énergie au bout d’un certain temps. Une pierre, c’est comme un téléphone portable, elle perd de sa batterie et doit être rechargée pour fonctionner à nouveau.

Pour cela, c’est très simple, tu peux le serrer doucement entre tes paumes de main, après quelques minutes de méditation. Ou encore l’exposer au contact de la lune, idéalement un soir de pleine lune.

CONTRE – INDICATIONS

Il est déconseillé d’utiliser son oeuf pendant ses règles. En effet, même si cela ne présente aucun danger, cette période est déjà très riche en énergies et il n’est pas nécessaire d’en rajouter.

Ne pas l’utiliser en cas d’infection vaginale afin de ne pas l’infecter.

Il est également déconseillé aux femmes enceintes d’utiliser un oeuf de yoni, sauf si elles sont déjà des utilisatrices avancées. En revanche, son utilisation est fortement recommandée, quelques semaines après un accouchement pour réparer en douceur son yoni.

BILAN

Ça fait plusieurs mois que j’utilise les miens quotidiennement (en alternance) et j’ai rapidement ressenti les effets bénéfiques, notamment un apaisement conséquent des douleurs que j’avais avant à cause de l’endométriose.
Sur le plan émotionnel, j’ai gagné une certaine confiance en moi de manière inexplicable et j’ai l’impression de mieux vivre ma féminité. Les énergies que je développe grâce à l’utilisation de mon oeuf sont également visibles de l’extérieur.
Enfin, et non des moindres, l’oeuf de yoni a un vrai effet sur ma vie sexuelle, les sensations et les ressentis sont beaucoup plus profonds et développés qu’avant.


Alors, convaincue et prête à essayer l’oeuf de yoni ?

Yoga & Méditation

QU’EST-CE-QUE LA MÉDITATION ?

Le yoga et la méditation sont deux pratiques qui s’assemblent et qu’il est à mon sens, difficile de dissocier.
En langue sanskrit, le terme Dhyana signifie état de concentration, que l’on retrouve dans les pratiques telles que l’hindouisme, le bouddhisme ou encore le yoga.

La méditation ne doit donc pas être vue comme une pratique à part entière et qui se suffit à elle-même, mais comme faisant partie d’un tout. Que ce soit d’une philosophie, d’une pratique physique ou encore d’un mode de vie.

Cette pratique est accessible à tous, et fonctionne par introspection. Le but est de revenir au moment présent, en se concentrant sur sa respiration, afin de lier ses énergies à celles de l’Univers.

En Occident, on considère à tort le yoga comme une discipline sportive ou un moyen de détente. En réalité, c’est beaucoup plus que ça.

QU’EST-CE-QUE LE YOGA ?

Le yoga est une philosophie indienne ancienne de plusieurs milliers d’années.
Les textes de référence du yoga, appelés yoga supra et la Bhagavad Gita auraient été écrits au IVèm siècle avant JC.
En sanskrit, yoga signifie relier, unir (le coeur et l’esprit).

Originaire d’Inde, le yoga représente un des 6 systèmes philosophiques (appelés darshana) du pays. La maitrise des 6 darshana offrirait la pleine conscience. Le yoga est donc un vrai mode de vie pour ses adeptes.
Le but est de développer un lien avec son intérieur, et ainsi de se lier à l’Univers.

CONCRÈTEMENT C’EST QUOI ?

C’est assez difficile de donner une définition générale étant données les différentes branches du yoga. Mais on peut dire qu’il s’agit d’un enchainement de postures, de mantras (prières), de chants, de méditation, de travail sur sa respiration, de prise de conscience, mais aussi d’un mode de vie quotidien.

Le yoga fait appel à ton corps, bien sur, mais aussi à ton coeur et ton esprit, et c’est ce qui en fait toute sa force.

Il existe de nombreux styles de yoga. On compte 4 voix traditionnelles qui peuvent se subdiviser en courants.

Photo de Pixabay sur Pexels.com
LES 4 VOIES TRADITIONNELLES

JNANA YOGAYoga de la Connaissance ou science du Soi. Le but est d’atteindre la connaissance transcendantale.

BHAKTI YOGA Yoga de la Dévotion. C’est le yoga qu’on retrouve dans l’hindouisme. Il s’agit de pratiques spirituelles tournées vers l’adoration et à la dévotion à la divinité, au travers de prières ou d’un mode de vie particulier. C’est la voie du lâcher prise, puisqu’on s’en remet complètement au divin.

KARMA YOGA Yoga de l’Action désintéressée. Il s’agit d’agir de façon désintéressée, sans désir et de ne pas attendre de récompense de nos bonnes actions.

RAJA YOGAYoga du Contrôle mental. Il est selon les croyances celui le plus puissant. En sanskrit, raja yoga veut dire reine parmi les yoga. Il travaille uniquement avec la conscience et l’introspection et des exercices de visualisation.

Même s’ils sont différents, ces 4 types de yoga ne sont pas opposés et l’on peut très bien suivre une des voies principales, tout en expérimentant les autres, pour un travail plus complet.

Le RAJA YOGA, celui auquel je m’intéresse, se divise en trois branches principales.

HATHA YOGA – Ce que les Occidentaux qualifient de yoga est en réalité le Hatha yoga. Il s’intéresse avant tout au corps, considérant que la pureté de l’esprit ne peut passer que par celle du corps au préalable.
Hatha signifie violence, et de nombreuses postures de yoga hatha ont d’ailleurs pour nom « guerrier« . Il s’agit d’harmoniser et de développer ses facultés psychologiques et corporelles.

MANTRA YOGA – Mantra signifie prière. Il s’agit donc d’un rituel pendant lequel on répète un ou plusieurs mantras suivant un certain rythme. Le fait de répéter les mantras permet à l’esprit de ne pas se perdre dans ses pensées et de rester focalisé sur sa méditation. L’esprit est alors concentré et dévoué, ce qui permet à la conscience de s’élever.

TANTRA YOGA – Le tantra yoga est pour moi le yoga des sens. Il pousse la compréhension et le développement des énergies à un niveau plus subtil. Le but premier du tantra est l’union sacrée. L’union de l’être humain avec la force cosmique. Le tantra explique que l’Univers (et donc nous aussi) est composé de deux polarités: le pôle masculin, qui est une énergie inactive, et le pôle féminin, qui est une énergie active de notre corps que nous pouvons réveiller, la Kundalini. La visée du yoga tantra est de réveiller cette kundalini.

KUNDALINI ET CHAKRAS

La Kundalini est une énergie vitale présente en chaque être humain. Elle se situe au niveau du 1er chakra lorsqu’elle est endormie et remonte jusqu’au sommet du 7ème à l’état d’éveil.

Le réveil peut prendre différentes formes selon les individus, avec une intensité plus ou moins forte. Ce réveil peut être provoqué par le yoga, ou encore par certaines épreuves de la vie, en fonction de la sensibilité et de l’entrainement de l’individu.

Lorsqu’elle s’éveille, la kundalini passe par les centres spirituels, qu’on appelle aussi les chakras. Il est donc important de garder ses chakras ouverts, afin que la kundalini puisse circuler.

LES CHAKRAS

En Sanskrit, le mot chakra signifie roue et désigne nos centres énergétiques, destinés à alimenter notre corps en énergie.
Il existe 7 chakras principaux et des milliers de chakras secondaires.

LES 7 CHAKRAS PRINCIPAUX

1 – Chakra Muladhara ou chakra de la racine
Situé au niveau du périnée – il représente notre force physique et notre vitalité.

2 – Chakra Svadhisthana ou chakra sacré
Situé en dessous du nombril – il se rapporte au plaisir, à la sexualité, à la procréation.

3 – Chakra Manipura ou chakra du plexus solaire
Situé au dessus du nombril – il exprime les énergies de notre Moi.

4 – Chakra Anahata ou chakra du coeur
Situé au milieu de la poitrine – il représente la compassion et l’amour. Ouvrir ce chakra, c’est ouvrir notre coeur au monde.

5 – Chakra Vishuddha ou chakra de la gorge
Situé au creux du cou – il est en rapport avec la communication, intérieure et extérieure.

6 – Chakra Ajna ou chakra frontal, ou encore 3ème oeil
Situé entre les deux sourcils – il représente le 3ème oeil, le 6ème sens. Il nous aide à faire la distinction entre le réel et le non réel et développe notre intuition.

7 – Chakra Sahasrara ou chakra coronal
Situé sur le sommet du crâne – Il est l’aboutissement des 6 autres chakras. Il ne peut être éveillé que si les 6 autre sont en harmonie. Son éveil offre un état de béatitude.

COMMENT OUVRIR SES CHAKRAS

Un chakra peut être trop ouvert – on parle alors de sous activité. Il absorbe trop d’énergie.
Il peut également être fermé, en suractivité. Il ne peut pas absorber suffisamment d’énergie.

Il existe de nombreux exercices de respiration et de positions destinés à ouvrir ou rééquilibrer ses chakras. La pratique du yoga, de la méditation, mais aussi du reiki est également excellente pour harmoniser ses chakras.

MA ROUTINE YOGA

J’ai découvert la pratique du yoga en Asie et au départ, j’avoue que j’ai été un peu perdue devant toutes les écoles et variantes existantes. Je suis bien loin d’avoir expérimenté toutes les possibilités qu’offre le yoga, j’aime faire un petit mix de différentes techniques et ainsi créer ma propre pratique.
Je suis encore au stade du tâtonnement, même si j’ai déjà une petite idée de la forme de yoga que j’aimerais développer.

MATIN
  • Tous les matins, je commence ma journée par une petite méditation de quelques minutes, que je fais allongée dans mon lit ! J’ai une application de méditation sur mon téléphone très pratique, je choisis la durée, j’active une méditation guidée spéciale matin et ça me permet de me réveiller en douceur, tout en conditionnant mon esprit pour la journée.
  • J’enchaine avec une série d’exercices de respiration kundalini visant à réveiller les chakras. Ça me prend une dizaine de minutes seulement et j’adore commencer la journée par cette petite routine énergisante.
  • Un peu plus tard dans la matinée, après mon petit déjeuner et quelques activités, je fais une séance de yoga vinyasa, un yoga dynamique qui alterne les mouvements et les postures tout en travaillant la respiration en profondeur. Je n’aime pas les pratiques trop longues, ma séance matinale dure entre 20 et 30 minutes.
  • En général, j’aime bien clôturer cette séance avec une méditation douce de 10 minutes, en position assise.
APRÈS-MIDI
  • En fin d’après – midi, je fais de nouveau une séance courte de vinyasa ou de hatha (plus doux) de la même durée que celle du matin. Je poursuis avec les exercices de respiration kundalini.
  • Avant d’aller me coucher, je prends une dizaine de minute pour une méditation spéciale relaxation.

J’aime bien avoir plusieurs petits moments où je me retrouve avec mon corps et mon esprit, plutôt qu’une longue séance, où le travail serait sûrement effectué plus en profondeur. Mais ça, c’est vraiment propre à ton ressenti, tes besoins et ta routine personnelle.

Bien sur, je prends aussi des cours plusieurs fois par mois, pour pratiquer plus profondément et essayer de nouvelles méthodes.

Je précise que je ne me force JAMAIS si je n’ai pas envie et que sauter une de mes séances quotidiennes m’arrive assez fréquemment. Je ne sais pas si c’est la bonne technique ou non, mais je ne souhaite pas me forcer et me dégouter de cette pratique qui me fait beaucoup de bien. J’aime y aller en douceur et toujours avec envie et plaisir.


Alors, convaincu(e) ? Tu te sens prêt(e) à te lancer ?

Le Bouddhisme Theravada

Le Bouddhisme Theravada est prédominant en Asie du Sud Est.
Idéologie méconnue en Occident, le Bouddhisme attire autant qu’il fascine. Mais qu’est ce que le Bouddhisme Theravada réellement ?
Voici un article très simplifié pour en savoir un peu plus.

POUR COMMENCER

Le Theravada est une des branches principales du Bouddhisme et également une des plus anciennes. Egalement connu sous le nom de « Doctrine des Anciens », le Theravada est fondé sur le Tripitaka, qui est un ensemble de textes fondateurs basés sur les paroles de Bouddha et rédigés en Pali.

Le Bouddhisme rejette l’idée d’un Dieu créateur et tout puissant.

Jeunes moines dans un temple à Inle, Birmanie

QUI EST BOUDDHA ?

Le terme de Bouddha renvoie souvent au fondateur du Bouddhisme, Siddharta Gautama. Siddarta Gautama est né au VIèm siècle avant J-C, à Lumbini au Népal. Il est un être humain devenu bouddha par lui-même.

Il épouse la princesse Yasodhara et devient roi. Il vit dans le respect de l’Hindouisme et les premières années de la sa vie lui apportent beaucoup de joie.

A l’âge de 29 ans, il fait 4 rencontres importantes : un vieillard, un malade, un cadavre et un ermite. Les 3 premiers lui font prendre conscience de la souffrance. L’ermite quant à lui lui montre la sagesse.

Siddharta Gautama renonce alors à son titre de roi et quitte son palais pour mener une vie simple, et se consacre à l’apprentissage et à la méditation.

Selon la tradition, c’est au bout de 6 ans qu’il atteint l’illumination, alors qu’il médite sous un arbre. Cette illumination, ou éveil, est selon lui, accessible à tous les êtres. Elle s’appelle la Bodhi et celui qui l’atteint devient alors un Bouddha.

Bouddha va donc propager son message et enseigner le Dharma à ceux qui souhaiteraient comme lui, atteindre l’éveil.

Le bouddha en terme plus général désigne donc un être qui a atteint l’éveil.

Dessin de Bouddha atteignant l’Eveil
Représentation du premier sermon de Bouddha

L’ENSEIGNEMENT DE BOUDDHA

Pour le Bouddhisme Theravada, le but ultime est d’accéder soi – même à la délivrance.

Le coeur de l’enseignement de Bouddha est contenu dans les 4 nobles vérités :

1 – La Vérité de la souffrance
2 – La Vérité des causes de la souffrance
3 – La Vérité de l’extinction de la souffrance (constatation)
4 – La Voie vers l’extinction de la souffrance

Une fois les 4 nobles vérités intégrées, la Voie vers l’extinction de la souffrance est le Noble chemin octuple, qui guide l’être vers l’éveil spirituel, le Nirvana.

L’octuple sentier se fait donc en 8 temps :

1 – La vision juste. C’est la compréhension des 4 nobles vérités.

2 – La pensée, ou intention juste. Une pensée juste est débarrassée de tout conditionnement et dénuée d’émotion ignorante ou malveillante.

3 – La parole juste. Est une parole bienveillante, qui apporte du positif à l’interlocuteur.

4 – L’action juste. Une action juste est une action qui est en accord avec les lois de l’Univers. L’action juste est en parfaite harmonie avec le moment présent.

5 – Les moyens d’existences justes. Cela signifie gagner sa vie avec droiture, sans avoir recours à des activités illégales ou néfastes pour l’homme ou l’animal.

6 – L’effort juste. C’est l’effort de mettre en application les enseignements de Bouddha.

7 – L’attention ou la conscience juste. C’est la prise de conscience de soi, de son corps, de ses émotions, mais aussi de tout ce qui nous entoure. C’est être pleinement conscient, présent et sans jugement.

8 – La concentration ou méditation juste. La méditation se caractérise par l’abandon des états néfastes et conditionnés. C’est un retour à l’instant présent, l’abandon de sa conscience personnelle pour fusionner avec la conscience universelle.

Procession des moines à Mandalay, en Birmanie

LE BOUDDHISME AUJOURD’HUI

La pratique du Bouddhisme est très importante dans les pays d’Asie du Sud Est. C’est une philosophie d’Etat, pratiquée par l’ensemble de la population. La plupart des jours fériés et des fêtes nationales sont en l’honneur de Bouddha ou chacun se retrouve en famille au monastère pour se recueillir.

Les hommes ont le devoir de pratiquer la vie de moine, au moins une fois au cours de leur vie (un peu comme le service militaire chez nous). Ils peuvent revenir à la vie laïque quand ils le souhaitent. La plupart d’entre eux deviennent moines lorsqu’ils sont encore jeunes, avant de se marier. Il est courant également pour les enfants de faire l’expérience de la vie au monastère, généralement pour une période plus courte.

Jeunes moines dans un temple de Chiang Mai en Thaïlande

Je me souviens d’une discussion que j’ai partagé avec un homme birman assez âgé au sujet des moines. C’était lors de mon premier voyage en Birmanie et j’étais évidement très intriguée par ces personnages.
J’ai demandé à cet homme si les moines avaient le droit d’abandonner le monastère pour revenir à une vie « normale ». Voici ce qu’il m’a répondu:
« il y a des moines qui décident de passer leur vie au monastère et puis il y en a qui tombent amoureux et qui choisissent l’amour. Même si un moine n’est pas censé regarder une femme, ça arrive. Qu’est ce qu’on peut faire contre l’amour? Il n’existe rien de plus puissant. »

Koh Samui

Koh Samui est la deuxième plus grande île de Thaïlande, après Phuket. Très appréciée par les touristes, Koh Samui est également un bon point de départ pour les îles voisines, Koh Phangan et Koh Tao.

ARRIVER À KOH SAMUI

EN AVION

À l’aéroport international de Koh Samui. C’est le moyen le plus pratique et le plus rapide mais c’est loin d’être bon marché. L’aéroport appartient à la compagnie Bangkok Airways, qui est donc la seule à assurer des liaisons sur l’île et les prix s’en ressentent.
Vols quotidiens depuis Bangkok.

EN FERRY OU SPEED BOAT

Depuis le port de Donsak à Surat Thani. La liaison se fait en 20 minutes à peine en speed boat ! En Ferry il faut compter entre 1h et 1h30.
La plupart des compagnies proposent un package transfert en bus depuis l’aéroport de Surat Thani + Ferry (ou speed boat) pour moins de 15€ par personne.
C’est très pratique lorsqu’on sait que l’aéroport de Surat Thani se trouve à 1h30 du port de Donsak !

Transfert également disponible depuis Bangkok en bus de nuit + bateau. Compte une trentaine d’euros et 14h de trajet.

Pour réserver, tu peux utiliser https://www.ferrysamui.com mais le mieux, si tu peux, est d’acheter ton billet directement au guichet, il sera moins cher.

À FAIRE À KOH SAMUI

LES PLAGES

Evidemment, lors d’un séjour sur une île, l’activité principale consiste à se détendre sur la plage. L’île de Koh Samui est très touristique, autant le reconnaitre, et si c’est le calme et la nature que tu recherches, je te conseille plutôt de te rendre à côté sur l’île de Koh Phangan.

CHAWENG BEACH

C’est la plage la plus connue et donc la plus bondée. Les infrastructures qui entourent la plage sont clairement dédiées aux touristes occidentaux et la plage en elle-même n’est pas exceptionnelle. C’est surtout un endroit pour faire la fête le soir.

LAMAI BEACH

Plus calme que celle de Chaweng, Lamai beach offre un cadre agréable et une eau turquoise, tout en restant proche de la ville et facilement accessible. Un bon compromis.

CORAL COVE BAY

C’est en réalité une crique de sable blanc, délimitée par des rochers. Plus petite et calme que la plupart des plages de Koh Samui, Coral Cove offre une eau clair et une ambiance des plus romantique. Facilement accessible entre Chaweng et Lamai.

SILVER BEACH

Egalement appelée Thongtakiang Beach. Cette plage est juste à côté de Coral Cove et est également enclavée dans une baie. Elle n’est pas encore très connue des touristes (ce qui ne saurait tarder), c’est donc le moment de profiter de sa quiétude et de sa beauté. Le Thongtakian Hotel, dont je parle un peu plus loin propose des chambres et bungalows à prix raisonnables et se situe sur cette plage.

Silver Beach
LES TEMPLES
WAT PHRA YAI

Plus connu sous le nom de Big Bouddha Temple, le Wat Phra Yai est un temple bouddhiste situé sur la toute petite île de Ko Phan, reliée à Koh Samui par une chaussée, accessible à pieds. Il abrite un grand Bouddha doré de 12 mètres de haut.
Si tu arrives à Koh Samui par avion, tu as d’ailleurs des chances d’apercevoir ce Bouddha depuis ton hublot !
Entrée gratuite – Ouvert tous les jours de 7h à 18h.

WAT PLAI LAEM

A quelques mètres de Wat Phra Yai, ce temple entouré d’un étang est à mon sens plus joli et paisible que son voisin. On y trouve une immense statue de Guanyin (déesse de la Miséricorde). Guanyin est également associée à la compassion et à la fertilité et c’est un des rares Bodhisattva à être représenté au féminin.
Entrée gratuite – Ouvert tous les jours de 8h à 18h.

KOH SAMUI EN BREF

OÙ DORMIR ?

Thongtakian Hotel.
Accès direct sur la plage du même nom (également appelée Silver Beach). Tu as le choix entre une chambre ou un bungalow avec terrasse privé. La décoration est un peu vieillote mais la propreté est irréprochable. Jolie piscine. Le restaurant de l’hôtel est un peu cher.
Bungalow 18€ la nuit – sans petit déjeuner

OÙ MANGER ?
  • Maitai, à 200 mètres à gauche du Thongtakian hôtel
    Restaurant familial proposant une délicieuse cuisine Thaï à des prix défiants toute concurrence.
  • The Wild Tribe Superfood Cafe
    Restaurant végétarien qui fait partie du Natural Detox Resort. Nourriture excellente et saine. C’était ma cantine lors de mon séjour à Koh Samui.